Play my game d’Eugénie Dielens

couv67215342

Auteure : Eugénie Dielens

Editeur : Addictives

Collection : Luv

Nombre de pages : 380

Prix : 4,99€ (numérique)

Genre : Romance, Comédie, New Adult

 

Résumé RetV2

 

Il est prêt à tout. Elle aussi.
Lowen tient farouchement à son indépendance comme à sa liberté. Les femmes, c’est pour une nuit et jamais chez lui !
Alors quand la production de son prochain film lui impose d’héberger sa future partenaire à l’écran, il voit rouge.
Il est prêt à tout pour la faire fuir, peu importent les conséquences !
Sauf que Vicky ne compte pas se laisser faire aussi facilement…
Et si seulement elle était moins sexy et moins affolante, il réussirait peut-être à mener à bien sa mission…

 

Mon avis VetR 2

 

Merci aux Éditions Addictives pour l’envoi de ce roman !

 

C’est bien la première fois que je donne mon avis sur le roman d’une de mes amies. J’ai un peu la pression, j’espère qu’elle appréciera mes mots, je les ai choisis avec précaution.
Si vous vous posez la question, mon avis est des plus honnêtes tout simplement parce que pour moi, l’amitié vaut de l’or et qu’en amitié, je suis toujours honnête. Cette chronique est tout autant pour vous que pour elle, mon amie dévouée et l’auteure de ce roman !

J’ai commencé à lire ce roman non pas sur Wattpad comme tout le monde, mais bien après, il y a quelques jours seulement et je l’ai dévoré en quelques jours (ce qui, en période de confinement est un exploit en soi). Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu un roman de cette qualité, à la fois drôle, mordant et touchant.
J’ai plus de mal à apprécier les romans d’auteures françaises parce que je trouve qu’en France nous sommes en retard par rapport aux États-Unis par exemple, au niveau de la romance. Les Américaines ont poussé la romance plus loin, ce n’est plus aussi érotique que ça ne l’était avant. Maintenant leurs romans sont portés sur les sentiments, sur une histoire profonde et authentique. J’aime ce côté-là de leurs livres. Avec « Play my game » j’ai retrouvé ça, ce petit côté américain que j’affectionne tant.

Les personnages sont drôles avec un humour totalement décalé que j’appelle « les blagues de papa » tout simplement parce qu’elles pourraient tout aussi bien sortir dans la bouche de mon père. Je suis bon public et je raffole de ce genre de piques hilarantes, un peu mordantes, mais qui me font mourir de rire.

J’ai adoré voir les personnages changer et suivre leur évolution au fil des pages. Ils passent de phase de ‘’détestage’’ absolu à « je ne peux plus me passer de toi ». Mais le chemin pour en arriver là n’a pas été un long fleuve tranquille. Entre eux, sont venus se glisser pleins de mensonges, de non-dits et une mission sauvetage à hauts risques !

D’ailleurs, parlons-en. « Play my game » ce n’est pas une, mais deux histoires dans une seule histoire. Vicky (alias Viral) a un but bien précis en devenant actrice et elle aura besoin de l’aide d’une personne de confiance pour aller au bout de sa mission ! 0n suit donc l’expérience de Viral en tant qu’actrice débutante (certaines scènes sont à mourir de rire) et en tant qu’apprentie détective-enquêtrice (frissons garantis). J’adore d’autant plus ce genre d’histoire où il faut être sur tous les fronts, faire attention à chaque détail et ne surtout pas se laisser berner par les malices des personnages ! C’est pour moi, ce qui fait toute une histoire. Ce n’est pas simplement une romance, c’est le récit d’une vie dans sa globalité, bonne et mauvaise, incroyable et détestable, vivifiante et douloureuse !

Viral est exceptionnelle par son charisme et par sa personnalité. Elle est tout simplement hors norme. Elle n’entre dans aucun code, dans aucune catégorie. Viral est courageuse, elle est persévérante et combative. Elle ne lâche rien, elle va au bout de ses idées. Elle ne laisse pas marcher sur les pieds et surtout pas par la jante masculine qu’elle mène par le bout du nez, mais toujours avec respect (et un peu d’humour aussi, je dois l’avouer).

Lowen lui est plus énigmatique. Il est très loin du stéréotype étriqué de l’acteur riche et populaire. Il n’est pas fêtard, alcoolique ou collectionneur de femmes comme tout le monde semble si bien le penser. Il est différent, plus réservé mais surtout plus posé. Il a la tête sur les épaules et fait son métier chaque jour par passion et non par cupidité. Il est le genre d’homme riche mais respectable, pas un arriviste sans rien dans le ciboulot !

Avec cette histoire, j’ai souri, j’ai ri aux éclats (même les larmes me sont venu), j’ai eu des frissons et froid dans le dos ! Mais au final, j’ai eu plein de papillons dans le ventre et d’étoiles aux yeux.

La plume d’Eugénie est douce, presque magique. Je retrouve la même personne dans son livre que dans la réalité. Tout est en finesse et humilité. Je retrouve aussi son côté un peu fougueux et tempétueux. J’admire sa constance et son authenticité. C’est difficile de rester soi-même quand on écrit. Si vous aimez « Play my game », vous aimerez Eugénie. Les deux sont indissociables !

Ce roman a été un remède contre ma morosité. Cette période est compliquée à vivre pour tout le monde et pourtant Viral et Lowen à coup d’humour et d’amour, ont réussi à me redonner le sourire et à éclairer mes journées bien sombres ! Ce livre est un « roman soleil », il réchauffe le cœur. Il est tout simplement du bonheur à l’état pur, condensé en quelques centaines de pages.

Si vous cherchez un roman doux et plein d’humour pour cet été, celui-ci est fait pour vous, vous tomberez sous le charme de Viral et d’Eugénie !!

Un commentaire sur « Play my game d’Eugénie Dielens »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s