Et le désert disparaitra de Marie Pavlenko

couv49210187

 

Auteure : Marie Pavlenko

Editeur : Flammarion jeunesse

Nombre de pages : 226

Prix : 14€

Genre : Jeunesse, Dystopie

 

 

Résumé RetV2

 

Samaa vit dans un monde qui pourrait être le nôtre bientôt. La vie a presque entièrement disparu de la surface de la Terre. Le sable a tout dévoré. Son peuple, nomade, traque les derniers arbres et vend leur bois pour survivre. Samaa aimerait être chasseuse, elle aussi, mais c’est une charge d’homme. Un jour, elle désobéit et suit les chasseurs. Mais le désert a mille visages. Samaa se perd, et fera une rencontre qui changera le destin de sa tribu à jamais.

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier les Éditions Flammarion pour l’envoi de ce roman !

Quand j’ai entendu parler pour la première fois de ce roman, je dois avouer que j’étais un peu sceptique. Même si l’auteure a merveilleusement bien présenté son nouvel opus, j’avais peur de lire une histoire assez moralisatrice sur l’environnement et les dégâts que nous, humains, causons à notre planète. J’ai rechigné pendant des semaines à le lire, mais très peu de temps après l’avoir reçu en épreuve définitive, je me suis jetée à l’eau. Une chose est certaine, je me suis bien trompée.

On arrive dans une histoire, totalement différente de la nôtre, où la civilisation moderne telle que nous la connaissons aujourd’hui a disparu. Les humains doivent respirer assez régulièrement dans des bouteilles d’oxygène pour pouvoir continuer à vivre et boivent de l’eau gélifiée parce que les sources se sont taries.
Pourtant, quand on y pense, cette situation n’est pas totalement absurde, elle pourrait même très bien se produire un jour !

J’avais peur de trouver des passages déchirants sur la façon dont nous vivons et l’impact que cela implique sur le monde, mais je n’ai rien trouvé de déchirant, de révoltant ou de moralisateur. L’auteure pose ses mots avec justesse, sans prise de position en édifiant juste un constat, les faits sont là et en voici les conséquences.

Ce que j’avais pris pour un roman moralisateur et donneur de leçon est en réalité un roman poétique, sensible et touchant ! L’auteure nous pousse à considérer la nature comme quelque chose d’interdépendant à notre survie. À considérer les arbres, les insectes et même la pluie avec respect. Nous prenons toujours tout pour acquis, l’air que l’on respire, le miel que l’on mange et l’eau qui nous désaltère et nous fait vivre. Nous ne prenons pas le temps d’apprécier ce que nous avons, trop occupés que nous sommes à vivre nos vies à cent à l’heure. Ce roman nous remet dans le droit chemin. Il nous pousse à ouvrir les yeux, à nous rendre compte de la beauté de ce qui nous entoure, à sortir profiter des paysages et de l’air pur (sauf dans les grandes villes). Ce roman est une magnifique ode à la nature et au retour aux sources !

La morale de cette histoire est magnifique, parce que l’auteure a fait du rêve d’une petite fille de 12 ans une réalité et a en plus réussi à redonner au monde de sa splendeur et de sa verdoyance ! Cette fillette, avec ses cheveux trop courts pour être considérée comme une femme s’est battu, a eu le courage d’aller au bout de ses idées et a fini par être l’héroïne qui a sauvé les générations à venir ! Alors oui, ce roman est également un roman féministe, qui donne aux femmes le pouvoir de se battre pour ce qu’elles désirent, leur donne une voix et une responsabilité.

J’ai adoré ce roman du début à la fin, et même s’il est assez court, j’en ai aimé chaque passage ! C’était beau, c’était touchant et surtout, c’était important !
Merci à Marie Pavlenko pour ses mots, la prise de conscience était nécessaire et chez moi, le message est très bien passé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s