Désorientée de Marine Carteron

41aFfMxvTkL

 

Auteure : Marine Carteron

Editeur : Casterman

Nombre de pages : 336

Prix : 16€

Genre : Jeunesse, Contemporain

 

 

Résumé RetV2

 

Louise a 18 ans, son avenir dépend de Parcoursup. OU PAS. Et si la liberté, parfois, c’était de choisir ce que personne ne propose ?

Louise a 18 ans, et passe le bac cette année. Elle est bonne élève, dans un bon lycée. Ce jour-là, les premiers résultats de parcoursup s’affichent sur les smartphones. Louise est « prise partout ». Mais ce n’est pas le cas de tous ses camarades. Elle voit des gens protester. Elle voit Manon, sa seule amie (sa plus qu’amie ?), s’en moquer royalement. Elle voit sa mère imaginer l’avenir pour elle. Entre rêves de liberté, d’indépendance, désirs brûlants et trouille, une idée lui vient… Et si elle renonçait à ses « vœux » sur la plate-forme ?

Mon avis VetR 2

 

Merci aux Editions Casterman pour l’envoi de ce roman !

 

Depuis que j’ai quitté le lycée, je suis assez nostalgique de ces années où j’avais mes repères, mes habitudes, mes amis, mes amoureux et mes professeurs préférés. Pour retrouver un peu de cette époque lointaine (et oui pour moi 7 ans c’est long), je me suis plongée dans ‘’Désorientée’’, m’attendant juste à trouver un récit sur la misère que représente Parcoursup pour tous les lycéens d’aujourd’hui.

Mais en réalité, ce roman est beaucoup plus profond que ça. Il ne s’attaque pas seulement à ce site internet qui décide par des algorithmes incompréhensibles, qui va aller où et qui va faire quoi, mais aussi à la vie, son sens, son début et sa fin. Louise est perdue, elle ne sait pas qui elle est ni même ou elle va. Elle est la meilleure élève du lycée et pourtant le chemin tout tracé qu’ont décidé pour elle ses parents et ses professeurs ne lui correspond pas. Elle veut plus ou alors elle veut moins… elle ne sait pas. Et puis, il y a Manon, sa meilleure amie depuis aussi longtemps qu’elle s’en souvienne. Sa meilleure amie ou plus que ça ? Mais Manon est avec Léopold. Léopold lui plaît-il ? Oui, non, peut-être, pourquoi pas ? Louise est incapable de répondre à toutes ces questions.
Pour une fois, elle veut choisir pour elle-même, prendre en main son propre futur, parce que c’est sa vie, la sienne et qu’elle ne veut laisser personne choisir pour elle la vie qu’elle va devoir vivre pour le restant de ses jours. Alors elle prend une décision. La bonne, la mauvaise ? Elle s’en fiche, mais au moins elle décide et elle reprend les rênes de sa vie et de son futur en mains. Elle regrettera après, ou pas d’ailleurs.

 

J’avoue avoir eu un peu de mal, au début, à rentrer dans l’histoire, à me faire au contexte et surtout à comprendre Louise. De prime abord, on pourrait penser qu’une fille riche et aussi intelligente a tout pour réussir dans la vie. J’ai directement eu cette réflexion débile : « Mais pourquoi elle se plaint ? D’autres sont plus mal lotis qu’elle et pourtant ne se plaignent pas ». Mais au fil de ma lecture, je me suis rendu compte que je l’avais jugé sur ce qu’elle avait et non sur ce qu’elle était. Alors après ça, mon regard a changé et j’ai enfin pu l’apprécier et réellement la comprendre. Elle est une jeune fille perdue, comme je l’ai été et comme beaucoup après elle, le seront. Mais sous cette indécision, se cache un mal-être évident. Parce que la question principale de Louise n’est pas « Où je vais » mais « Qui je suis ». Elle n’a pas réussi à trouver son identité. Jeune fille ? Ado ? Jeune femme ? Ou tout simplement femme ? Hétéro ? Bi ? Rien du tout ça ? Ou tout ça en même temps ? Elle ne trouve pas sa place parce qu’elle ne se connaît pas, elle ne sait pas qui elle est, ce qu’elle vaut et sa place dans le monde.
Louise m’a touché, m’a émue parce que je me suis reconnue en elle, j’étais comme elle au même âge. Sauf qu’elle, à la différence de moi, a pris le taureau par les cornes et a trouvé le courage nécessaire pour tout envoyer balader et prendre sa vie en main, peu importe le choix et le regard des autres. J’aurais aimé être comme elle, avoir son audace et sa détermination.
La plume de l’auteure est piquante et mordante de vérité. Elle ne mâche pas ses mots, n’épargne personne et débite juste ses vérités, les unes après les autres, qu’on le veuille ou non.
Il faut que je vous dise un petit mot sur la fin. Au départ, elle m’a beaucoup choqué, je ne m’attendais pas à ce que le roman se termine sur une note pareille, mais après mûres réflexions, j’ai compris ce que l’auteure essayait de nous dire et j’ai pu réellement apprécier les évènements avec plus de recul. Ce final est en apothéose, à la hauteur de Louise, de son courage et de sa vie, la sienne, privée, qui, quand on y pense ne nous regarde plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s