À la dérive de Jane Devreaux

couv21735258

Auteure : Jane Devreaux

Editeur : Hugo Roman

Collection : Hugo Romance

Nombre de pages : 323

Prix : 17€

Genre : Romance, New Adult, Drame

 

 

Résumé RetV2

 

En quelques mois, Léa a tout perdu : sa vie paisible et insouciante d’étudiante, sa famille, son foyer… Pour survivre, elle a dû tout recommencer. Pourtant, il est hors de question qu’elle laisse tomber Adam, il a besoin d’elle. Elle est prête à tout pour le revoir. Pour le sortir de sa léthargie, elle ira jusqu’à mentir sur son identité et sur sa vie, pour intégrer les bénévoles de l’hôpital psychiatrique où il est enfermé.

Quand enfin elle entrevoit un espoir, ce n’est pas face à lui qu’elle se retrouve, mais à Axel. Il est sérieusement amoché, autant physiquement que psychologiquement et pourtant, il l’attire irrémédiablement.

Léa aura-t-elle les épaules suffisamment larges pour porter les problèmes de sa famille et ceux d’Axel. Et si les destins de ces êtres à la dérive étaient liés ?

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier les Édition Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

 

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous savez que, pour ma part, la réputation de Jane Devreaux n’est plus à faire. J’ai adoré sa précédente saga « Stand out » dont j’ai dévoré chaque tome. Je me suis donc lancée dans ce nouvel opus à corps perdu, lui faisant une confiance aveugle. Malheureusement, je suis vite redescendue de mon petit nuage, parce que dès les premières pages, j’ai eu quelques soucis avec cette histoire, et ce, jusqu’à la fin…
Au tout début du roman, l’héroïne au passé un peu compliquée et malmenée par la vie, explique qu’elle a emménagé avec celui qu’elle considère comme son « sex-friend » juste pour avoir un toit au-dessus de la tête. Elle-même compare son geste désespéré à de la prostitution. Pourtant, même si elle a quelques petits problèmes de moralité, elle reste et essaie de convaincre son « petit-ami » qu’elle est la fille parfaite. J’ai un peu de mal à comprendre sa décision, surtout quand on fait la connaissance, quelques pages plus tard, d’une de ses amies qui lui propose une aide financière et une chambre pour l’accueillir dans son appartement.
Léa est à la recherche d’un Adam, dont on ne sait pas ce qu’il représente pour elle, dans un hôpital psychiatrique. Pour avoir une chance de le revoir, elle décide de devenir bénévole au sein de cette institution et fait la rencontre d’Axel, un autre patient à la pathologie assez lourde. Axel est apathique, depuis un accident qui a eu lieu il y a quelques années. Il se complaît dans ses médicaments qui l’abrutissent, pour ne pas avoir à affronter les conséquences de ses actes. Après seulement une visite, Axel prend la décision, assez radicale, d’arrêter son traitement. Par la suite, leur relation évolue de manière beaucoup trop rapide. En seulement quelques pages et deux visites, Léa et Axel deviennent indispensables à la vie de l’autre. Leur relation évolue beaucoup trop vite, ils passent de parfait inconnus à amoureux transis en seulement quelques pages et au final leur histoire manque cruellement de crédibilité et de sentiments véritables.

 

Ensuite, autre gros problème de cette histoire la crédibilité. J’avais vu le twist arrivé comme le nez au milieu de la figure. Ça n’avait rien d’extraordinaire et c’était plutôt cliché.
Je pense aussi qu’un petit problème de temporalité s’est glissé entre les pages, mais ça, j’avoue que c’est ma bête noire à moi !
J’avoue avoir eu beaucoup de mal avec cette lecture, autant en ce qui concerne l’histoire, les personnages, que le style. Je ne sais pas pourquoi, mais ma lecture n’était pas fluide. Pour autant, je ne peux pas blâmer l’histoire. J’ai eu de nombreuses autres déceptions, que ce soit en romance ou dans d’autres styles littéraires, sans pour autant que ça impute sur la fluidité de ma lecture. Je butais sur certains mots, certaines phrases n’étaient pas forcément assez claires et/ou bien construites. J’ai l’habitude de lire en musique, mais pour cette lecture, j’ai dû à plusieurs reprises, arrêter toute interaction extérieure pour pouvoir me concentrer sur ce que je lisais…

 

Je ne suis jamais aussi catégorique d’habitude, je trouve toujours un point positif dans chaque histoire, mais là, j’avoue que c’était trop, trop vite, trop cliché, trop improbable.
C’est un loupé pour moi, mais ce n’est pas pour autant que je vais m’en tenir là. Je fais une confiance aveugle à l’auteure. Je suis certaine que ces prochains romans seront tout aussi réussis que les précédents. Malheureusement, celui-ci n’a pas réussi à me surprendre… Mais qui sait, peut-être que vous si ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s