Teach me love d’Erin Graham

IMG_2916

 

Auteure : Erin Graham

Editeur : Addictives

Collection : Luv

Nombre de pages : 454

Prix : 16,90€

Genre : Romance, New Adult

 

 

Résumé RetV2

 

Andréa est lumineuse, volontaire et pleine d’humour. Quand elle rencontre Yanaël en cours de littérature, elle est immédiatement intriguée, fascinée… Solitaire et insaisissable, Yanaël est à l’opposé des hommes qu’elle fréquente d’habitude. Pourtant, elle va devoir s’y faire. Obligés de travailler ensemble sur l’écriture commune d’une romance, les deux étudiants se rapprochent, se confrontent, s’attirent et s’opposent, tout comme les personnages de leur livre vont s’écorcher avant de se trouver. Mais la vie réelle est bien plus compliquée qu’une romance !

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier les Édition addictives pour l’envoi de ce roman !

 

Cela fait un moment que j’ai commencé ce roman, mais cette lecture est tombée au mauvais moment. Pendant plusieurs semaines, j’étais dans ce qu’on appelle dans le jargon « une panne de lecture ». À force de lire encore et encore, je suis arrivée à saturation. Je n’arrivais plus à lire une seule ligne. Mais je me suis forcée parce que j’avais beaucoup de service de presse en attente. En plein milieu de ma lecture, je suis partie en vacances, sac à dos sur le dos à 10 000 kilomètres de Paris. Je n’ai emporté avec moi que ma liseuse et j’ai dû laisser « Teach me love » à la maison. Quand je suis rentrée, je n’étais pas plus emballée que ça par ma lecture et je n’ai pas souhaité le reprendre. La panne de lecture m’a peut-être un peu influencée dans cette décision, mais je ne voulais non plus me forcer. J’ai lu pourtant plus de la moitié du roman, mais il me manquait quelque chose, une proximité avec les personnages ou alors une histoire hors du commun.

J’ai choisi de lire ce livre pour son synopsis. Un homme se retrouvant obligé d’écrire une romance avec une parfaite inconnue. Lui cache un lourd secret et surtout un lourd passé. Andréa est plus lumineuse, solaire, mais son caractère est trop fort, un peu trop surjoué. Ils vont devoir se côtoyer, apprendre à se connaître et à partager les faiblesses de l’autre pour réussir à créer une histoire d’amour crédible. Dans leur élan, vont-ils tomber dans leur propre piège ?

J’ai été très touchée par Yanaël et par son histoire. Il est tout ce que j’aime chez un homme. Il est beau, ténébreux, avec ce petit côté torturé qui fait tout son charme. Il est le personnage que j’ai préféré, mais son histoire a mis trop longtemps à se mettre en place et à se dévoiler donc au fur et à mesure, j’ai un peu décroché.
Pour Andréa, c’était plus compliqué. C’est une jeune femme à la langue bien pendue et à l’histoire pas si unique que ça. Sa mère est partie, la laissant seule avec son père alors qu’elle n’était qu’une petite fille. Pour son master, elle est forcée d’aller vivre chez sa génitrice avec ses demi-frères et sœurs qu’elle ne connaît pas. Andréa n’a jamais pu pardonner sa mère d’être partie sans se retourner. Alors elle est infecte, acerbe, méchante et blessante alors celle qui l’a mise au monde. J’ai trouvé son comportement puéril et mesquin. Il n’y a aucune discussion, aucun dialogue. Elle n’est pas assez mature pour aller voir sa mère et essayer de comprendre ce qui l’a poussé à agir de la sorte. Dès le départ, j’étais sûre que je n’arriverais pas à m’attacher à elle. Même après plusieurs centaines de pages, je n’étais toujours pas convaincue.
Avec Yanaël, elle est douce et attachante, mais en dehors, elle redevient une enfant.

 

Après plus de la moitié du roman, le contexte était à peine posé. Andréa et Yanaël se parlaient à peine et le déroulé de l’histoire était trop lent.
Je ne pourrais pas vous en dire plus sur cette histoire parce que je me suis arrêté dans ma lecture. Yanaël est reste, pour moi, un personnage complexe et vraiment attendrissant, mais un peu trop rigide.

J’aurais aimé que l’histoire soit un peu moins lente à se mettre en place pour me permettre de rentrer plus vite et facilement dans l’histoire et surtout pour pouvoir m’attacher plus rapidement aux personnages.
Ce n’est pas une réussite pour moi malheureusement, mais une déception ne va pas me décourager.

 

Je sais que beaucoup de lectrices ont adoré ce roman. C’était peut-être la faute de ma panne de lecture ou tout simplement ma faute, je ne rejette la faute sur personne. J’espère que vous saurez donner une chance à cette histoire et à Yanaël !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s