American royals de Katharine McGee

couv49985694

 

Auteure : Katharine McGee

Editeur : Lumens

Nombre de pages : 563

Prix : 16€

Genre : Jeunesse, Contemporain

 

 

 

Résumé RetV2

 

Et si une famille royale régnait sur les États-Unis ?

Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion…

À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve… Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier les Édition Lumen pour l’envoi de ce roman !

 

J’avais déjà beaucoup entendu parler de ce roman avant même sa sortie en France. Moi qui adore toutes les histoires de princesses, je ne pouvais pas passer à côté d’une occasion pareille de rêver les yeux ouverts !
Ce livre m’a beaucoup rappelé une série télévisée que j’adore : The royals, qui retrace la vie quotidienne de la famille royale anglaise.

Avec ce roman, tout change royalement (c’est le cas de le dire) puisque l’histoire américaine est totalement remaniée. Finis la démocratie et les élections présidentielles, faites place à la royauté ! La famille Washington dirige le pays depuis des générations, de père en fils. Mais pour Béatrice tout va changer, elle va se retrouver la toute première reine des Etats-Unis après que son grand-père ait décidé, juste avant sa mort, de changer la loi pour lui permettre d’accéder au trône.

La vie des Washington n’est pas rose, loin s’en faut. Être constamment sous les feux des projecteurs oblige à être plus vigilants, réservés et pas tout à fait soi-même. Béatrice, la future reine, a totalement mis de côté la jeune femme qu’elle est, pour se concentrer exclusivement sur son rôle prépondérant dans la vie de sa nation. Cela suppose de se dévouer entièrement, de renoncer à sa liberté, sa vie personnelle et amoureuse pour le bien-être de ses sujets. Béatrice n’a plus son futur entre les mains et elle s’en porte très bien, jusqu’au jour où elle va faire une rencontre qui va changer son regard sur la vie et sur son futur.
Pour les jumeaux Washington, tout a l’air plus tranquille. Ils ne sont pas désignés pour hériter du trône et sont donc un peu plus libres de leurs mouvements. Mais ils sont pourtant la cible de toutes les railleries et de tous les commentaires désobligeants. Leur sœur Béatrice est adulée, eux ne sont que les enfants de remplacement.
Mais tout va très vite changer, dégénérer, pour tous les membres de la famille Washington. Cette famille morcelée va devoir se serrer les coudes pour rester unis face à l’adversité et pour le bien-être du peuple des Etats-Unis.

 

J’ai beaucoup apprécié cette histoire, radicalement différente de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. L’auteure a réussi à distiller assez d’anecdotes au fil des chapitres pour susciter la curiosité et l’envie de continuer à lire. Même si j’ai trouvé certains passages un peu longs et pas toujours très vivant, je me suis accrochée à ma lecture parce que je me suis attachée aux personnages. De mon point de vue, l’alternance des points de vue créée une sorte de complicité entre les personnages et le lecteur, pour qu’on se sente plus proche d’eux.

 

J’ai adoré Béatrice pour sa droiture et sa détermination et les jumeaux Washington pour leur indépendance et leur verve. D’autres personnages m’ont plus dérangé. Ils ne sont pas là pour glorifier les Washington, mais justement pour leur mettre des bâtons dans les roues. Ils ne sont pas vraiment « aimables » mais je pense que c’était exactement le but de l’auteure. Sans eux, l’histoire serait tout bonnement banale, avec eux, elle devient intéressante et trépidante et un peu angoissante, de quoi donner envie aux lecteurs de continuer leur lecture.

 

Quoi qu’il en soi, l’histoire m’a captivé sur bien des aspects. La monarchie créée par l’auteure est crédible sans pour autant en faire trop au niveau du protocole et les personnages étaient royaux sans pour autant être déshumanisés.
La fin m’a laissé sur le carreau, je ne m’attendais absolument pas à un final aussi abrupte. Malheureusement, la suite n’est pas prévue pour tout de suite… Elle n’est même pas encore écrite en anglais. Alors, il va falloir prendre son mal en patience.

Je lirai la suite avec grand plaisir, le jour de sa sortie (dans la mesure du possible) parce que cette attente va vite devenir insoutenable. Je me suis trop attachée aux personnages pour les laisser tomber à la première incartade. À la vue de ce qu’il s’est passé, aucune aide ne leur sera de trop. Ils vont avoir besoin de soutien pour continuer à vivre normalement alors que toute leur vie vient de voler en éclats 

Un commentaire sur « American royals de Katharine McGee »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s