Behind the bars de Brittany C. Cherry

couv12436177-2

Auteure : Brittainy C. Cherry

Editeur : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages :

Prix : 17€

Genre : Drame, Romance, New Adult

 

Résumé RetV2

 

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene elle apparut comme des gouttes de pluie.
J’étais ce musicien maladroit et elle était la reine du lycée. Les seules choses que nous ayons en commun étaient notre musique et notre solitude.
Puis, en un éclair, elle disparut.
Des années plus tard, je la retrouvai dans une rue de la Nouvelle Orléans. Elle avait changé, mais moi aussi. La vie nous avait rendus plus froids. Plus durs. Solitaires. Fermés.
Nous n’étions plus les mêmes, mais les fragments de mon être brisé reconnurent la tristesse qui demeurait en elle. À présent qu’elle était revenue je ne commettrais pas l’erreur de la laisser partir de nouveau.

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

 

J’ai mis un peu de temps avant d’écrire cette chronique, par manque de temps, je dois l’avouer, mais également parce que j’ai beaucoup de mal à mettre par écrit mon ressenti sur ce roman. J’ai été touchée beaucoup plus que je ne l’aurais cru et aujourd’hui encore, j’en suis toute chamboulée.

Brittainy C. Cherry a débarqué dans ma vie avec une saga qui m’a changé à jamais. Le premier tome (The air he breathes) a été un vrai coup de cœur et tous les autres m’ont marqué encore différemment. Pour moi, rien ne pouvait surpasser cette saga si chère à mon cœur. Alors, j’ai commencé ma lecture les yeux fermés et sans y prendre gare, à peine 50 pages plus loin, mes joues étaient déjà trempées de larmes et mon cœur détruit. Les larmes ne m’ont plus quitté pendant tout le reste de ma lecture et mon cœur perdait des petits morceaux de lui-même à chaque page. Au final, je ressors de cette lecture transformée et avec le cœur lourd. Je ne pense pas qu’un autre roman américain puisse, un jour, surpasser le coup de cœur que j’ai eu, mais quoi qu’il en soi, je l’attends, ce roman qui me refera vivre de telles émotions.

Dans cette histoire, on fait la connaissance de Jasmine, fraîchement débarquée à la Nouvelle-Orléans avec sa mère castratrice et son beau-père, qu’elle rêve de pouvoir appeler papa. Poussée par sa mère qui rêve de faire de sa fille une star, Jasmine enchaîne les cours de danse, de chant et de théâtre. La Nouvelle-Orléans, ville rêvée pour tous les artistes, regorge de musiciens hors pair et de découvreurs de talents.
Pour la toute première fois de sa vie, elle va intégrer une vraie école au lieu d’être scolarisée à domicile. Au lycée, elle rencontre Elliott, un ado victime de harcèlement scolaire sévère, celui-là même qu’elle a entendu jouer, dans la rue, il y a quelques jours et qui, avec sa musique, l’a transformé. Jasmine décide de tout faire pour le protéger et ils deviennent amis et peut-être même un peu plus que ça. Jusqu’au jour où Jasmine va devoir partir et où tout va basculer

 

Je ne pensais pas qu’un livre puisse être aussi intense et que la musique puisse être aussi triste que réparatrice. J’ai alterné entre des périodes d’euphorie et de pur désespoir, de larmes et de sourires.
La musique a quelque chose de magique, elle guérit autant qu’elle détruit. J’ai appris au contact d’Elliott et Jasmine à quel point la musique peut changer des vies. Elle est brutale et dévastatrice. Elle donne du courage, le courage d’avancer, de se battre, le courage d’au moins essayer.
Cette musique m’a dévasté, m’a brisé et au final m’a donné espoir. Cette musique m’a fait souffrir plus que je m’y attendais, mais je lui ai laissé l’opportunité de me guérir et c’est ce qu’elle a fait, c’est ce que ce livre a fait, me briser et me réparer en l’espace de 400 pages. C’était beau, c’était puissant, c’était sévère et foudroyant et pourtant, c’était plein d’amour et de beaux sentiments.
Ce livre est un mélange d’émotions des plus contradictoires. On aime certains personnages comme on en déteste d’autres, on passe de la haine à l’amour, du désespoir au bonheur, de la peur à la sérénité dans un cercle sans fin. Ce n’est pas un « roman-médicament » mais c’est un « roman-espoir », un « roman-courage » et surtout un « roman-amour ».

Je me suis pris une claque, mais aussi une bonne leçon : entre l’amour et la haine, il n’y a qu’un pas et entre les deux, il y a la vie et la musique et la musique qui fait vivre. La musique répare, donne, reprend, guérit, blesse, détruit, dévaste, sauve, reconstruit, donne du courage et surtout donne de l’espoir. J’ai appris tout ça grâce à Brittainy C. Cherry et à sa plume des plus sincère. C’était difficile, mais pourtant, c’était salutaire. L’auteure a cette capacité à faire passer des émotions fortes au travers de ses mots et a nous tirer les larmes. Mais surtout, et je ne sais pas comment cela est possible, quand je lis un roman de cette auteure, même quand ma lecture me met plus bas que terre et que mon cœur est brisé, je ne me sens jamais seule. Brittainy est une magicienne des mots, une briseuse de cœur et une guérisseuse d’âme et c’est pour cette raison qu’elle est mon auteure américaine préférée, parce qu’elle est capable de me faire ressentir les émotions comme personne !!

 

Ce livre ne se raconte pas, il se lit ! Alors lisez-le pour comprendre pourquoi je suis aussi dévastée et heureuse à la fois. Vous ne pouvez pas passer à côté d’un roman aussi magique.

6 commentaires sur « Behind the bars de Brittany C. Cherry »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s