5000 km entre nous de Gaby Dunn et Allison Raskin

IMG_5638

 

Auteures : Gaby Dunn et Allison Raskin

Editeur : Flammarion Jeunesse

Nombre de pages : 361

Prix : 16€

Genre : Jeunesse

 

 

 

Résumé RetV2

 

Ava Helmer
à Jenny

Chère Meilleure Amie,
C’est le cœur lourd que je t’écris le premier de ce qui sera, j’imagine, une longue série d’e-mails détaillant chaque seconde de nos vies d’étudiantes. Grandis ! Épanouis-toi ! Expérimente des choses pour que je n’aie pas à le faire.
Tu vas me manquer chaque seconde de chaque jour. Je sais déjà que je vais détester tout le monde sauf toi.

Ava Helmer (cette petite brune qui ne te lâche jamais)

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier Flammarion Jeunesse pour l’envoi de ce roman !

Je suis encore et toujours dans une mauvaise phase ses derniers temps… Je commence plein de nouveaux livres pour me sortir de ma panne de lecture et rien n’y fait. Je suis passée par tous les styles : romance, dystopie, YA et jeunesse, mais je n’arrive pas à accrocher à ce que je lis. Et malheureusement, ce roman en fait partie…

Je trouve pourtant l’idée du roman assez originale : deux copines qui partent dans deux universités diamétralement opposées et qui décident de rester en contact envers et contre tous grâce aux nouvelles technologies. Elles s’envoient de nombreux mails et SMS pour se raconter leur journée, leurs derniers potins et toutes leurs histoires de cœur.

 

C’est le récit de deux ados qui testent leurs limites, font des bêtises qui ont plus ou moins de conséquences et qui ne sont pas encore prêtes à devenir pleinement adultes. Je ne sais pas si c’est parce que je suis plus âgée ou tout simplement parce que ce livre n’était pas pour moi, mais je n’ai pas du tout accroché avec cette histoire ou avec les deux héroïnes.

 

Pourtant, même si ce roman est une magnifique ode à l’amitié, à la compassion et à l’indulgence, j’ai eu beaucoup de mal avec le format de leurs échanges.
Entre les textos et les mails, je n’ai pas ressenti l’intensité des dialogues et des évènements. Je suis même passée à côté de nombreux passages simplement parce que leur mode de communication crée une distance entre elles et le lecteur. Même s’il y a beaucoup de smileys (qui laissent deviner leurs émotions), j’ai lu ce roman de manière assez laconique, sans émotion. D’ailleurs, je n’en ai pas ressenti pour les personnages et je n’ai pas eu l’impression qu’elles en ressentaient non plus. Ce n’était pas immersif mais plutôt plat, sans réelle profondeur. Il me manquait quelque chose, peut-être une petite dose d’authenticité

Heureusement que l’auteure a choisi une thématique très forte, qui parle à tout le monde parce que chacun peut facilement s’identifier aux personnages ou à un bout de leur histoire. Je pense l’idée est bonne, mais c’est le format qui n’est pas le plus judicieux. Le but n’était pas d’en faire un roman, mais quelque chose de différent, je le sais bien. J’adore le changement, mais là, je ne suis pas convaincue. Je suis restée trop en surface, je ne me suis pas sentie connectée aux sentiments des héroïnes parce que les sms et les mails ne laissent pas vraiment la place à l’expression des sentiments et des émotions. C’est dommage, mais je ne baisse pas les bras.
Peut-être que ce roman pourra vous convaincre, moi qui suis née au moment de l’explosion de ses technologies, j’ai parfois encore du mal à m’y faire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s