Mount : La reine de pique – Tome 2 et L’empire du mal – Tome 3 de Meghan March

IMG_5649.jpeg

 

Auteure : Meghan March

Editeur : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages : 322

Prix : 17€

Genre : Drame, Romance, New Adult

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier les Éditions Hugo pour l’envoi de ces deux livres !

 

Aujourd’hui, je reviens avec un article un peu spécial parce qu’il ne s’agit pas de la chronique d’un livre, mais de deux. J’ai lu le second et le troisième tome de la saga « Mount » à la suite et autant faire une pierre de coup et vous parler de mon gros coup de cœur pour cette saga en une seule fois ;)

J’avais dévoré le premier tome « Le roi sans pitié » et j’ai été horrifiée par le cliffhanger de la fin… Il me fallait ABSOLUMENT le second tome. Et comme par hasard, le second tome s’est terminé de manière encore plus horrible… Alors j’ai sauté sur le dernier tome sans transition. Heureusement, je suis ravie du final de cette trilogie. Je laisse mes personnages entre de bonnes-mains, je sais que Mount saura protéger Keira comme il se doit ;)

 

Puisque j’ai lu ces deux tomes d’un coup, j’ai réellement pu me rendre compte de l’évolution des personnages et de leur relation. Ils sont fondamentalement différents, indépendants et têtus, mais pourtant, ensemble, ils se protègent envers et contre tous.
Keira passe par toutes les phases. Elle le déteste, le hait, le craint, le désire, l’admire et sous cet imbroglio de sentiments contradictoires, elle l’aime.
Lui lutte contre ses sentiments. Il mène un combat permanent entre son cerveau qui ne pense qu’à la pérennité son empire et son cœur qui ne bat que pour la femme qu’il a rendu prisonnière.
Au départ, elle devait régler sa dette avec son corps, au final, c’est son cœur qui mène la danse et qui va le pousser dans ses retranchements : faire confiance à une femme. Il se débat contre ses sentiments, ne veut pas paraître faible, mais, pourtant, elle le comprend, elle l’admire, elle l’aime même si elle ne devrait pas et lui lutte. Au final, va-t-il laisser libre cours à son amour ?

 

Comme pour le premier tome, je ne sais pas pourquoi j’aime autant cette série qui va à l’encontre de tout ce que je prône, la liberté de la femme, la liberté de disposer de son corps, le libre-arbitre. En gros, la liberté tout court. Pourtant, j’ai adoré cette histoire pour tous les sentiments très contradictoires que j’ai ressentis, pour la plume de l’auteure et pour son côté très immersif. J’étais plongée au plein cœur de la Nouvelle-Orléans pendant plus de 900 pages, c’est comme si j’y étais, en plein quartier français en train de savourer un bon whisky Seven Sinners.
Ces deux tomes sont tout aussi déroutants que palpitants. Je me suis délectée de chaque mot, de chaque scène et de chaque rebondissement. Je suis passée par toutes les étapes, j’ai ri, j’ai frissonné, j’ai eu les larmes aux yeux et j’ai surtout eu le cœur bien lourd.

L’auteure a cette immense capacité à jouer avec nos sentiments et nos peurs. Elle fait vivre l’enfer à ses personnages sans aucun état d’âme. Je ne vous parle même pas du retournement de situation à chaque fin de tome qui m’a donné envie de m’arracher les cheveux.

 

J’ai préféré le troisième tome au second parce qu’il est plus mignon et romantique, avec plus de suspens, de rebondissements et surtout de révélations. On en apprend beaucoup plus sur Mount et sur sa vie d’avant, sur ses sentiments et ses états d’âme. J’ai également préféré Keira dans ce dernier tome parce qu’elle prend de l’importance, du caractère et du tempérament. Elle n’a plus aussi peur, elle préfère foncer au lieu de ressasser et ne se laisse jamais abattre. De plus, la seule petite chose qui m’a un peu dérangé dans le premier tome, c’est-à-dire les scènes de sexe, sont beaucoup moins présentes dans le tome 2 et presque inexistante dans le tome 3. Je préfère largement les romans sans trop de sexe parce que pour moi, tout ne tourne pas autour de ça dans une histoire d’amour. Il m’est largement plus facile de m’identifier aux personnages quand ceux-ci se livrent sur eux-mêmes plutôt que de passer leur temps en position allongée.

 

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose, c’est que cette saga est purement géniale, un vrai régal de lecture ! Vous tomberez forcément sous le charme de la Nouvelle-Orléans, de ces codes, de son folklore et de celui qui y règne en maître. Vous ne regretterez jamais d’avoir une dette envers cet homme !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s