Initie moi : mes jours contre tes nuits de Liv Stone

IMG_2851

Auteure : Liv Stone

Editeur : Addictives

Collection : Luv

Nombre de pages : 404

Prix : 14,90€

Genre : New Adult, Romance, Erotisme

 

 

Résumé RetV2

Chloe et Sara ont ouvert un cabinet de thérapie personnalisée très en vogue à Chicago. Un matin, un mystérieux rendez-vous leur offre un patient inattendu : Alexander Skylar, P.-D.G. de la multinationale Lugh, forcé de suivre une thérapie par son conseil d’administration après un violent dérapage. Chloe est choisie pour le suivre et doit accepter plusieurs conditions : elle doit s’isoler quinze jours avec lui sur son île et devra rédiger un rapport qui déterminera le sort du P.-D.G. Si Chloe n’est pas enchantée par ces termes, sa rencontre avec Alexander, qui refuse d’être un patient, va bouleverser sa vie. Très charismatique, il va la troubler, la désirer, et lui ouvrir la porte à de nouveaux plaisirs en lui proposant un deal simple : il accepte la thérapie le jour si elle lui offre ses nuits.

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier les Éditions Addictives pour l’envoi de ce roman !

 

Je suis intimement persuadée que chaque livre peut et doit trouver chaussure à son pied. Chaque livre correspond à un lecteur. Je peux dire que celui-ci n’est pas le livre qui me correspond. Ou alors, je peux tout à fait admettre, que moi, je ne corresponds pas (ou plus) à ce type de roman.
Après avoir lu des centaines de romances, je commence à placer mes attentes un peu plus haut. J’attends d’être surprise, de découvrir un roman qui va pouvoir me faire ressentir quelque chose de nouveau. Je ne suis pas de ces lectrices qui lisent uniquement pour le divertissement. J’attends une belle histoire, une belle émotion, une belle plume, j’attends d’être touchée, émue, retournée. J’attends quelque chose de neuf.
Je peux dire que ce roman ne m’a pas fait ressentir de belles émotions. J’en suis la première déçue parce que j’ai eu un petit coup de cœur pour le premier roman de cette auteure « Love lessons » et je m’attendais à être tout autant bluffée avec son second… Mais ce ne fut pas le cas.

 

Dans cette histoire, on fait la rencontre de Chloé, une jeune psychothérapeute de 25 ans, qui tient un cabinet avant-garde avec sa meilleure amie Sara. Leur cabinet a été choisi par le Conseil d’administration de la plus grande société spécialisée en nouvelles technologies, pour « soigner », « aider », leur président, qui, depuis un accident de voiture a du mal à gérer ses émotions.
Chloé est donc missionnée pour partir quinze jours sur une île avec son nouveau patient pour le soigner et ensuite écrire un rapport qui devra témoigner de son aptitude à gérer l’entreprise.
Elle le trouve absolument renversant et lui a besoin d’évacuer sa frustration. Leur accord est simple, elle le « soigne » le jour et elle lui donne son corps la nuit.
Cet arrachement, pourra-t-il tenir alors que leur passé respectif les rattrape ?

 

La première chose qui m’a énormément dérangé, c’est la vitesse à laquelle tout se passe. Chloé est à peine arrivée sur l’île qu’elle a déjà envie de coucher avec son « patient ». Et trois heures plus tard, c’est déjà fait…
La deuxième chose, c’est la relation médecin-patient que je trouve dérangeante. Certes, elle n’est pas officiellement médecin, mais quand on soigne des personnes, il est primordial pour moi de ne pas tout mélanger. Je sais, vous allez me dire que j’étais prévenue, que c’était dans le résumé, pourtant, je ne pensais pas que leur relation allait prendre cette tournure. Je ne pensais pas que les choses iraient aussi vite, d’une manière que je trouve un peu malsaine.

 

L’autre (gros) point qui m’a dérangé, c’est le côté dominant d’Alexander et la soumission totale de Chloé. Je ne juge aucune pratique sexuelle, d’ailleurs, je ne suis personne pour apporter un tel jugement, pourtant dans les livres, cette réification me déplaît (transformer un homme ou une femme en objet).
J’ai beaucoup de mal à accepter qu’une femme, dans une relation, d’autant plus dans une relation sexuelle, n’ait uniquement le droit de dire « oui Monsieur ». J’ai aussi beaucoup de mal avec la punition. Pourquoi faut-il toujours tout catégoriser ? Une bonne action, une mauvaise. Un bon comportement, une mauvaise réponse. Et tout ceci entraîne t-il forcement une correction ?
Je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une féministe activiste, pourtant, quand je lis ce genre de chose, je ne peux m’empêcher de penser que la condition de la femme a fait cinq pas en arrière.
Je conçois que certaines femmes peuvent aimer ce genre de pratiques, je pense même pouvoir l’accepter dans un livre. Pourtant, dans celui-ci, il n’y a aucune justification, presque aucun désir. Leur avidité est presque bestiale et le geste amoureux est totalement oublié…

 

Au-delà de ces points qui m’ont tout de même mise un peu mal à l’aise, les personnages sont bien construits, ils restent fidèles à eux même pendant tout le roman. Leur histoire apporte un petit quelque chose de touchant en plus au roman et sans ça, j’aurais refermé le livre bien avant la fin.
Les quelques rebondissements qui sont apparus ont aussi apporté à l’histoire un souffle nouveau quand le rythme commençait à s’essouffler.
L’histoire des deux personnages principaux change, évolue et la fin m’a bluffé, je ne m’attendais pas du tout à un tel final. Pourtant, pendant toute ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à ma première impression…
D’un autre côté, j’ai beaucoup aimé les personnages secondaires, les deux amis de Chloé qui ont apporté une dimension beaucoup plus humaine à l’histoire.

 

Je n’ai pas retrouvé la plume pourtant si addictive du premier roman de l’auteure. Certaines phrases étaient très belles, à l’image du premier, mais pourtant, il me manquait un petit quelque chose. Ce petit quelque chose, que j’ai envie d’appeler, du bout des lèvres, de l’authenticité… Je peux me tromper, mon avis n’est que purement subjectif.

 

Je sais que beaucoup ont adoré ce roman pour les rebondissements et pour le final en apothéose, mais pour moi trop de choses m’ont dérangé, leur relation est beaucoup trop toxique pour être belle et leurs sentiments beaucoup trop biaisés pour être justes et réels… A vous de vous faire votre propre avis !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s