La légende des quatre – Le clan des loups – tome 1 de Cassandra O’Donnell

Processed with VSCO with hb1 preset

 

Auteure : Cassandra O’Donnell

Editeur : Flammarion jeunesse

Nombre de pages : 358

Prix : 15€

Genre : Jeunesse, Dystopie

 

 

 

Résumé RetV2

 

Ils sont quatre, héritiers de leurs clans… Ils doivent s’unir pour survivre.
Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l’héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier les Éditions Flammarions pour l’envoi de ce roman !

 

En commençant ce livre, je ne m’attendais pas du tout à y trouver ce que j’y ai trouvé ! Je ne m’attendais pas à un roman aussi complexe mais pourtant si facile à comprendre et surtout je ne m’attendais pas à des personnages aussi bien construits. Je ressors de cette histoire ébahie, parce que même après avoir lu des centaines de romans, je suis toujours admirative devant l’imagination que peuvent avoir certains auteurs. Écrire des romances c’est une chose, écrire des dystopies de cette ampleur, ça en est une autre.

 

Dans cette histoire, le monde tel que nous le connaissons à disparu. Une guerre a éclaté entre les humains et les Yokaïs (des êtres mi-homme mi-animaux) et dorénavant, une paix assez relative règne entre les deux peuples. Les Hommes ont été asservi, parqués et vivent tout de même sous la domination des hybrides. Les Yokaïs se divisent en quatre espèces, les Lupaïs (les loups), les Taïgans (les tigres), les Serpaïs (les serpents) et les Rapaïs (les aigles) et tous se détestent ouvertement. Ils n’ont pas le droit de se parler, de se côtoyer et encore moins de se lier d’amitié. Mais quand des attaques éclatent pour venir mettre à mal la paix instaurée, les héritiers des quatre clans vont former une alliance, bravant tous les interdits, pour réussir à sauver tout ce qui n’a pas encore été détruit. Mais sauront-ils trahir les leurs pour tous les sauver ?

 

J’ai été impressionnée par le réalisme des Yokaïs, par leurs descriptions physiques autant sous forme humaine qu’animal. Je n’ai eu aucun mal à me les imaginer dans ma tête. C’est comme s’ils étaient réels.
Chaque personnage a un caractère bien à lui, différent des autres. L’un est plus intelligent, l’autre à plus de cœur, est plus bagarreur ou plus perfide. On ne peut pas ne pas s’attacher aux personnages parce qu’ils ont chacun quelque chose de différent mais surtout d’attachant. J’ai retrouvé une part de moi-même en chacun d’eux.
Je me suis totalement laissée emporter dans leur monde où il n’existe plus aucune technologie. C’était agréable de voyager à travers des forêts non dévastées par les hommes, de voler dans des cieux non pollués et d’être dans la tête d’un animal non pourchassé.

 

Je ne dis pas que ce changement n’a pas été difficile. Passer de romances à une dystopie de cette ampleur ne s’est pas fait en trois pages. Je n’ai jamais lu de livres où les personnages principaux sont des animaux mais surtout des prédateurs aux instincts de tueurs.  Mais une fois que je suis rentrée dans l’histoire, que j’ai compris leurs modes de fonctionnement, j’ai adoré ma lecture !
Tout s’enchaine à une vitesse folle, sans fausse note, sans que le soufflé retombe. Il y a toujours des rebondissements, sans toutefois en faire trop. Les Yokaïs m’emmenaient avec eux partout où ils allaient et j’avais l’impression de faire partie des leurs.

 

Je n’avais encore jamais lu de romans ce Cassandra O’Donnell mais je suis sous le charme. La plume de l’auteure est à la fois simple mais extrêmement sensorielle. Je me suis imaginée sans mal les couleurs, les odeurs, les textures et les descriptions se sont affichées dans mon esprit comme si je les avais déjà vu sur une carte postale.
Je trouve que ce genre d’histoire laisse un message extrêmement positif aux lecteurs, une sorte de morale ou de prévention. J’extrapole peut-être, mais j’aime à penser que l’auteure par ses mots voulaient que l’on sache que la façon dont nous vivons n’est pas la solution. Que nous détruisons la planète à coup de pollution ou de déforestation. Que les nouvelles technologies nous éloignent les uns des autres et qu’au final, nous serons malheureux. Je ne sais pas si je veux juste trouver un message là où il n’y en a pas, mais pour moi, l’auteure voulait simplement nous dire de faire attention à la planète parce que le résultat pour les hommes ne sera pas beau à voir. Pas que je crois vraiment aux êtres hybrides, mais pourtant quand on regarde l’état de notre planète actuelle, on peut quand même se poser des questions sur le futur de la race humaine.

 

Ce petit aparté pour dire que j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, même si le seul point négatif reste pour moi la violence qui règne à travers tout le roman. Je sais que sous leur forme animale, les Yokaïs sont des animaux qui retrouvent leurs instincts de prédateurs et de tueurs mais j’ai toujours un peu de mal avec la violence gratuite …
Mais ça ne m’empêchera absolument pas de lire le second tome ! Pour bientôt j’espère parce que j’ai hâte de connaitre la suite de leurs aventures !

 

Je ne peux que vous conseiller ce roman pour l’élan de renouveau qu’il apporte et surtout parce que je le trouve unique en son genre !

Un commentaire sur « La légende des quatre – Le clan des loups – tome 1 de Cassandra O’Donnell »

  1. J’ai adoré ce livre moi aussi, et ça m’a beaucoup surpris ! Je m’attendais vraiment à quelque chose de plus « jeunesse » et finalement, l’histoire est très mature et très engagée. J’ai aussi vu un message pour la planète alors tu n’es pas seule à peut-être voir des messages là ou il n’y en a pas ! 😉 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s