We are young de Cat Clarke

1DBA04D8-C9AC-4EE7-B5AB-4E3658D88797

 

Auteur : Cat Clarke

Editeur : Robert Laffont

Collection : Collection R

Nombre de pages : 343

Prix : 18€

Genre : Drame, Thriller, YA

 

 

 

Résumé RetV2

 

Ça commence par un mariage. Et un accident de voiture.
Le soir même où la mère d’Evan épouse  » Breakfast Tim « , présentateur vedette de la radio locale, le tout nouveau demi-frère d’Evan, Lewis, est retrouvé inconscient et grièvement blessé. Il est l’unique rescapé d’un terrible accident de voiture.
Une tempête médiatique se déchaîne alors et tous les doigts accusateurs sont pointés sur Lewis, jeune toxico solitaire. Tout le monde semble penser que l’accident est lié à une affaire de drogue, mais Evan n’y croit pas une seconde. Aidée par son père journaliste, Harry, elle se met en tête de découvrir ce qui s’est véritablement passé le soir de l’accident.
À mesure qu’Evan creuse dans la vie des trois adolescents morts dans le crash, elle va lever le voile sur des vérités dérangeantes et sur un secret qui menace d’anéantir sa famille… ainsi que l’ensemble de la communauté.

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier la Collection R pour l’envoi de ce roman !

 

Tout ceci est très solennel mais je vous écris aujourd’hui ma première chronique en tant que partenaire officielle de la Collection R et je ne peux qu’en être très fière. Mon avis n’en sera pas moins des plus objectifs (si tant est que mon avis reste quand même assez personnel) soyez rassurés !
Pour être tout à fait honnête, j’avais un peu peur de me plonger dans cette lecture car mon avis a été assez mitigé concernant les autres romans de Cat Clarke … Mais j’avais hâte de découvrir de quelle manière l’auteure allait aborder les différentes thématiques de celui-ci. Le début a été un peu chaotique mais la fin a été un vrai régal !

 

Dans cette histoire, on fait la connaissance d’Evan, une fille un peu excentrique qui ne rentre pas vraiment dans le moule des adolescents de 17 ans. Elle aime autant les filles que les garçons, ses cheveux sont bleu électrique et ses deux meilleurs amis sont en réalités ses deux ex. Sa famille n’est pas tout à fait banale non plus. Sa mère vient d’épouser la star radio locale et son père est un alcoolique notoire qu’elle refuse d’appeler papa. Et elle a écopé d’un nouveau « grand frère » à qui elle n’a presque jamais adressé la parole. La seule constante dans sa vie c’est son petit frère, qu’elle chérie comme la prunelle de ses yeux.
Le jour où un terrible accident se produit causant la mort de trois ados et dont un seul est ressortit vivant, Evan, va tout faire pour faire éclater la vérité au grand jour, peu importe les conséquences. Elle a besoin de savoir pourquoi quatre personnes qui ne se connaissaient pas ont fini par passer une nuit ensemble et à mourir dans des circonstances atroces. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire et faire sortir les cadavres du placard n’est surement pas la bonne solution non plus … La recherche de la vérité ne se fera pas sans douleur mais l’accepter encore moins …

 

J’ai eu un peu de mal au début à me familiariser avec tous les noms des personnages. Il faut dire que j’ai un petit souci de mémoire, je suis incapable de retenir plus de quatre noms dans un roman. Mais au bout de quelques pages, après avoir tracé un petit arbre généalogique, j’ai fini par m’y faire ! L’histoire commence doucement et surtout dans un flou total. Le temps de mise en place de l’histoire est un peu long et j’ai dû m’accrocher pendant les 100 premières pages. Ensuite les évènements s’enchainent, Evan commence à fourrer son nez un peu partout et l’histoire commence réellement. J’ai mis du temps à me faire à cette montée crescendo, je m’ennuyais à certains passages mais j’étais totalement absorbée à d’autres. Même si cette lecture a été un peu chaotique sur les bords, la fin m’a captivée ! Je ne m’attendais pas du tout à un tel rebondissement et j’ai enfin compris tout le bruit qu’avait pu faire ce livre et surtout toutes les allusions aux thématiques difficiles qu’il abordait !

 

Je tire mon chapeau à Cat pour avoir réussi à écrire un livre aussi poignant sur ton si léger. Elle fait enchainer les péripéties en silence, les unes après les autres, sans qu’on s’y attende le moins du monde. Mais quand elles débarquent, elles font un grand bruit. Plus d’une fois je me suis retrouvée bouche bée devant de telles révélations !
Je ne peux pas moi aussi vous faire une chronique sans vous parler des thématiques difficiles mais tellement d’actualité de ce livre. Cat Clarke aborde en 300 pages tous les problèmes que les adolescents peuvent rencontrer à cette période instable entre l’enfance et l’âge adulte. Elle aborde la mort avec sagesse, les problèmes familiaux et amicaux avec beaucoup d’humour, la découverte et l’acceptation de soi avec passion, les maladies physiques et mentales avec beaucoup de respect ! Toutes ces thématiques font écho à quelque chose de profondément vrai et vont résonner en chacun, petits et grands. Certains adultes pensent avoir tout compris, pensent que les ados passent leur temps à se plaindre, à repousser leurs limites, à se droguer et à boire uniquement pour faire le buzz ou pour prouver qu’ils sont des héros, Cat Clarke a compris qu’en réalité, certains appellent à l’aide ! Que par leur comportement extrême, ils cherchent à attirer l’attention et attentent de l’amour. Derrière ce livre YA se cache un énorme message pour les parents du monde entier, n’abandonnez pas vos enfants et surtout aimez-les quoi qu’il arrive.

 

Si ce livre a pour moi un message à faire passer à ceux qui croient être plus matures que les autres et avoir tout compris de la vie, il s’adresse également à tous les ados, qu’ils soient mal dans leur peau, en manque d’affection ou tous ceux qui sont curieux tout simplement. Je peux vous assurer sans me tromper que chaque personne qui lira ce livre trouvera au moins une chose à laquelle se raccrocher parce que ce livre aborde tellement de sujets (aussi difficiles que différents) qu’il est impossible de ne pas pouvoir s’identifier à l’un des personnages !

 

Pendant toute ma lecture je ne comprenais pas tellement l’engouement autour de ce roman. Mais plus les pièces du puzzle se mettaient en place et plus j’ai pris conscience du génie de l’auteur. Elle a planté une graine et elle lui a laissé faire seule son petit bonhomme de chemin dans nos cerveaux jusqu’à l’apothéose ! C’est uniquement à 100 pages de la fin qui tout m’a explosé au visage et que j’ai compris et adoré ce roman ! Il faut parfois laisser le temps aux choses de se mettre en place et je ne suis vraiment pas déçue d’avoir attendu et surtout d’avoir continué ma lecture !

 

La plume de l’auteur est grandiose tout en restant simple mais percutante. Les personnages sont des petits fragments d’un tout. J’ai pu me retrouver en chacun d’eux que ce soit à cause de leur personnalité, de leur vécu ou de leur ressenti. Et l’histoire qu’elle a créée est incroyable, elle est tellement touchante et semble tellement vraie, il est impossible de ne pas fondre devant tellement d’espoir et de combattivité.

 

« We are young » est une énorme réussite et un coup de poing qui fait du bien !

 

Je commence cette année aux côtés de la Collection R sous les meilleurs auspices et j’espère que la suite sera tout aussi géniale !

2 commentaires sur « We are young de Cat Clarke »

    1. Je ne connais pas Girlhood et je t’avoue que je ne pense pas le lire, j’ai apprécié uniquement ce roman. Mais je sais que certaines personnes trouvent cette auteure extraordinaire mais moi je la trouve un peu borderline !

      J'aime

Répondre à legoutdurisque Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s