Le Grand Nord – Secrets de Sarina Bowen

Processed with VSCO with hb1 preset

 


Auteure
: Sarina Bowen

Editeur : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages : 400

Prix : 17€

Genre : Romance, New Adult

 

 

 

Résumé RetV2

 

 » Il y a une première fois en tout. »
Avant, Lark n’avait peur de rien. Sa vie était une suite d’aventures, plus passionnantes les unes que les autres. Mais sa dernière virée par delà les mers fut celle de trop. À présent, ses nuits sont remplies de terreur.
Quand sa meilleure amie lui propose un séjour dans un verger contre son aide pour la vente de fruits au marché paysan, Lark saute sur l’occasion de passer l’automne dans le Vermont. Mais ses cauchemars persistent, quand elle choisit de se confier au résident le plus réservé de la ferme Shipley.

Zachariah est un survivant, lui-aussi. Cela fait quatre ans qu’il a quitté la secte polygame dans laquelle il a grandi. Il a trouvé la paix à la ferme Shipley, en cueillant des pommes et en réparant des machines agricoles. Mais être rejeté à l’âge de dix-neuf ans par sa propre famille laisse des traces, de surcroit dans un monde dont il de connaît ni les moyens de communication ni les codes. En fait, il y a beaucoup de choses qu’il n’avait jamais faites.
Zach et Lark apprennent peu à peu à se faire confiance. Une nuit, ils se rapprochent même plus l’un de l’autre. Finiront-ils par se comprendre pour grandir et ne faire plus qu’un ensemble ? L’amour peut-il tout conquérir ?

 

 

Mon avis VetR 2

 

Je tiens à remercier les Editions Hugo roman pour l’envoi de ce livre !

 

Comme vous le savez peut être surement, la dernière saga de Sarina Bowen « Le grand nord » a marqué la fin de mon année 2018 ! J’ai dévoré le premier tome «  Amertume », littéralement adoré le second « Ancrage » et j’attendais le troisième « Secrets » avec impatience !
Je l’ai même acheté au Festival New Romance avant de le recevoir pour pouvoir le faire signer à l’auteure ! (Quelques jours plus tard, je me suis retrouvée avec deux tomes 3).
Allez savoir pourquoi je ne l’ai pas commencé tout de suite … J’ai attendu plusieurs semaines (ça doit peut être faire des mois aujourd’hui) avant de le commencer. Je pense que je voulais juste faire durer un peu cette saga qui est devenue l’une de mes préférées. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, j’ai lu et terminé ce troisième tome et maintenant mon coeur est brisé de devoir dire au revoir à ces personnages que j’aime tant et qui sont devenus, au fil des mois, de véritables compagnons de route sur lesquels je pouvais me reposer …
Il est temps de les laisser derrière moi, de partir vers de nouvelles destinations et de rencontrer de nouveaux personnages. Mais je n’oublie pas, je n’oublierai pas. Ils m’ont marqué et je m’en souviendrai !

 

Dans cette histoire, on retrouve Zach notre fermier un peu trop mystérieux et un peu trop taciturne. Dans les précédents tomes il n’a pas beaucoup parlé, comme si son histoire était trop lourde à exprimer avec de simples mots au détour d’une conversation futile. Il les réservaient. Alors qu’il passait une année de plus dans la ferme des Shipley, Lark, la meilleure amie de May Shipley fait son apparition. Pour pouvoir échapper à ses propres démons, elle va passer quelques mois, loin de tout, à ramasser des pommes et essayer de comprendre qui elle est. 
Zach a un passé très lourd, il a été élevé au sein d’une secte qui l’a tenu éloigné pendant 17 ans du monde réel, jusqu’à ce qu’il se fasse bannir. Lark, elle, vient de subir un gros traumatisme et refuse de retourner à sa vie d’avant. Ensemble, petit à petit, ils vont s’apprivoiser, apprendre l’un de l’autre et finalement déployer leurs ailes. Mais la route de la guérison est longue et leur chemin semé d’embuches. Vont-ils réussir à s’aimer assez fort pour tout surmonter, mêmes les pires blessures ? Rien n’est moins sûr … 

 

Ce livre a été une merveilleuse lecture, j’ai retrouvé Zach, mon personnage préféré depuis la première page du tome 1. Il était le plus, le plus énigmatique, celui que je mourais d’envie de découvrir. 
Chose bizarre, pour ce troisième tome, je n’ai jamais pu m’imaginer de personnage féminin, du moins pas pour Zach. En réalité, je m’attendais à un livre sur sa vie au sein de sa secte et non pas sur sa vie une fois banni. Mais je suis loin d’être déçue. Je pensais que dans ce livre, il allait guérir, mais j’ai sous-estimé sa force. Après plusieurs années, il a déjà soigné ses plaies et il a les épaules pour panser celles de Lark. Dans ce livre, il ne va pas essayer de se guérir lui-même, mais de guérir Lark de ses blessures à elle. Il y a eu un gros retournement auquel je ne m’attendais pas. Mais en réalité, c’est mieux comme ça. En y repensant, je ne voulais pas m’apitoyer sur son sort, ni ressentir de la pitié pour lui, il est trop fort, trop puissant pour être celui qui a besoin d’être secouru !

Lark ressemble à une guerrière. Elle est libre, forte et indépendante. Elle a pu s’appuyer sur Zach, faire de lui sa bouée de sauvetage, pourtant si elle veut aller de l’avant, elle va devoir faire l’autre bout du chemin seule. J’admire son courage et sa force de caractère. J’envie sa capacité à surmonter les épreuves comme de simples collines à escalader. Je crois qu’il y a une Lark en chacun de nous et j’aime à penser que je lui ressemble un peu !

 

C’est toujours un aussi grand bonheur de me retrouver dans cette ferme du Vermont, avec tous ces Shipley et ceux qui n’en sont pas. Au cours des trois tomes, j’ai souvent eu l’eau à la bouche devant la cuisine d’Audrey et l’odeur, le goût et la couleur des pommes et du cidre de Griffin. Les descriptions sont toujours aussi visuelles, tellement qu’on s’y croirait vraiment ! Il pourrait y avoir 108 tomes, je serai toujours une lectrice fidèle ! Je suis totalement tombée sous leur charme à tous !
La plume de l’auteure est addictive mais surtout elle ressemble à un petit Jiminy Cricket perché sur notre épaule. On lit cette histoire comme si c’était la vie réelle. Elle transforme de simples mots en paysages et en souvenirs. Elle ne nous raconte pas une histoire, elle nous l’a fait vivre. C’est pour ça que je me sens aussi bien entre ses mains, parce qu’elle me fait voyager, elle m’entraine dans ses vergers, elle me noie totalement dans son monde. Peu d’auteures sont capables de me faire ressentir ce genre de sensations dans un seul livre mais rares sont celles qui y arrivent pendant trois tomes d’affilés ! Elle est le Léonard de Vinci de la romance et j’ai vraiment hâte de lire ces nouveaux romans !

Je ne peux que vous conseiller cette saga pour ses personnages, ses paysages, ses histoires, ses beaux sentiments et pour la plume incroyablement belle de Sarina Bowen qui saura vous transporter pour un merveilleux voyage !

3 commentaires sur « Le Grand Nord – Secrets de Sarina Bowen »

  1. Cette pépite est mon préféré de la saga ^^ tout comme Zach qui a été aussi mon petit favoris depuis le début, il forme un couple parfait avec Lark.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s