Ensemble à minuit de Jennifer Castle

51i59hoOJeL._SX327_BO1,204,203,200_

 

Auteure : Jennifer Castle

Editeur : Casterman

Nombre de pages : 360

Prix : 16€

Genre : Jeunesse

 

 

 

Mon avis VetR

 

Entre Noël et le jour de l’An. Une jeune fille est renversée sous les yeux de Kendall et Max. Choqués, ils se réfugient dans un café, se sentant coupables de n’être pas intervenus. Là, la serveuse leur lance un défi : elle leur demande de faire sept bonnes actions désintéressées d’ici le 31 à minuit au lieu de se plaindre. C’est ainsi qu’ils se retrouvent chaque jour à parcourir la ville de New York où ils tentent d’aider sept inconnu-e-s…parfois adorables, d’autres fois à peine aimables. Mais ils tiennent bon et apprennent eux aussi à se connaître.

 

 

Résumé RetV

 

Je tiens à remercier les Editions Casterman pour l’envoi de ce roman !

 

Je vous avais dit, il y a quelques temps, que j’ai de plus en plus de mal à lire des lectures jeunesses, pour la simple et bonne raison qu’elles ne me conviennent plus vraiment.
J’ai choisi ce livre avant cette crise existentielle parce que le résumé, bien qu’énigmatique, m’a semblé très accrocheur ! Mais j’ai vite déchanté … Ce livre n’est absolument pas mauvais, je pense que c’est une lecture parfaite pour l’hiver et pour la période des fêtes de Noël mais je n’ai pas réussi à rentrer pleinement dans l’histoire et à m’attacher aux personnages, je vous explique tout de suite pourquoi.

 

Dans cette histoire, on fait la connaissance de Max et Kendall qui par deux concours de circonstances de retrouve ensemble à Ney York à quelques jours du nouvel an. Ils vont se retrouver par hasard et vont décider de passer quelques jours ensemble. Dans un dinner, ils discutent avec une serveuse qui les met au défi de réaliser 7 bonnes actions désintéressées avant le 1er janvier. Ils vont accepter ce défi et vont partir à la conquête du monde, pleins de bonnes attentions. Pendant leur périple, ils vont se rapprocher et apprendre à se découvrir mais aussi à découvrir le monde qui les entoure. Après ces quelques jours, ils ne seront plus jamais les mêmes, mais ils auront grandi.

Maintenant que mon coeur balance du côté des lectures plus YA, j’ai beaucoup de difficulté avec les personnages jeunes, encore adolescents parce qu’ils manquent souvent de maturité. Pourtant dans ce roman, les personnages ont 18 ans mais tout dans leurs réflexions et leurs interactions, me laissent croire qu’ils en ont 15. Je ne sais pas si c’est un trait de caractère voulu de la part de l’auteure mais il m’est beaucoup plus difficile m’attacher à des personnages si insouciants parce qu’ils sont bien loin de celle que je suis aujourd’hui et de celle que j’étais à cet âge là.

En ce qui concerne l’histoire en elle-même, elle comporte un beau message. L’idée d’exécuter des actions totalement désintéressées est très bonne, mais pour moi l’exécution est mauvaise. Ce n’est que mon avis. Pour moi, se rendre utile aux autres et être désintéressé ne devrait pas être un pari de fin d’année, ni même une concurrence entre deux personnes. Ce geste doit venir de soi-même et ne pas être gratification personnelle. Je pense qu’à partir du moment où les personnages sont mis au défit de réaliser 7 bonnes actions désintéressées, elles perdent de leur charme et de leur valeur, parce qu’elles ne viendront pas du coeur et seront juste une case à barrer sur leur « To do list ». Le pire pour moi, c’est la récompense promise à la fin. Pourquoi faut-il toujours chercher la reconnaissance ? Cela veut donc dire qu’on va passer notre vie à être altruiste uniquement pour pouvoir s’en vanter aux réunions famille ? Je ne vois pas l’altruisme de cette manière. L’idée de l’auteure est vraiment bonne, mais maintenant que j’ai grandi, il m’est plus difficile d’accepter toutes les idées sans avoir un esprit critique. Si j’avais lu ce livre il y a quelques années, j’aurais surement adhéré à son point de vue !

Alors je suis restée en surface, spectatrice de leurs aventures, alors que j’aurais dû être à leur côté pendant leur périple de quelques jours à la découverte d’eux-mêmes et du fondement de l’existence.
Comme dans tous les romans jeunesses actuels, une histoire d’amour vient se greffer à l’histoire. Au cours des journées passées ensemble, Kendall et Max vont se rapprocher, apprendre à se connaître et surtout vont se lier d’un sentiment un peu plus fort que l’amitié. Ils vont se retrouver juste après les douze coups de minuits et leurs sentiments vont devenir une évidence. De mon point de vue, la romance n’apporte rien à l’histoire. L’un des deux sujets est trop lourd et absorbe l’autre.

Je suis beaucoup plus attirée maintenant par des romans plus « adultes » ou YA parce qu’ils ont des thématiques fortes et des personnages de caractère. Encore une fois, cette lecture me fait dire que les romans jeunesses ne sont plus pour moi. Je vais donc totalement arrêté d’en lire tout simplement, pour ne plus avoir à « subir » mes prochaines lectures.

Je suis désolée de ne pas être capable d’apprécier un roman qui a pourtant plu à beaucoup de personnes, mais mon oeil critique du monde me pousse à prendre du recul et à évaluer les choses différemment. J’espère n’avoir blessé personne, ce n’était pas mon intention !

2 commentaires sur « Ensemble à minuit de Jennifer Castle »

    1. Il faut parfois savoir dire non … la couverture est magnifique mais maintenant je comprends enfin qu’il ne faut rien juger à la beauté de la couverture … d’autres ont aimé ce livre, encore faut-il aimer la littérature ado !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s