Invincible de Stuart Reardon et Jane Harvey-Berrick

Processed with VSCO with hb1 preset

 

Auteurs : Stuart Reardon et Jane Harvey-Berrick

Editeur : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages : 340

Prix : 17€

Genre : Romance, New Adult

 

 

 

Résumé RetG

 

Nick Renshaw est la pépite du rugby britannique. Malheureusement, il se blesse grièvement et sa carrière est menacée. Commence alors pour lui une descente aux enfers. Il se sent abandonné et trahi par ses proches, mais il veut se battre pour reprendre sa place. Le Dr Anna Scott est la seule personne qui peut aider Nick, elle a ses propres méthodes mais aussi ses lourds secrets. Quand le passé de Nick revient les hanter tous les deux, l’énigmatique docteur est plus vulnérable qu’elle n’y paraît.

Brisée et trahie, la lutte pour survivre semble intolérable. Quant à Nick, retrouvera-t-il le chemin des terrains ? Qui cédera, qui se relèvera… qui restera invaincu ?

 

 

Mon avis GetR

 

Je tiens à remercier les Editions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

 

Je n’ai eu ce roman en mains pour la première fois qu’au Festival New Romance qui a eu lieu, il y a quelques semaine, à Paris. Et comment ne pas tomber littéralement amoureuse du beau gosse de la couverture ? Le pire (ou le meilleure allez savoir) c’est que le mannequin de la couverture n’est autre que l’auteur lui-même qui était présent au Festival !! Je peux vous dire que tout le week-end, la file des dédicaces n’a jamais désemplit. Je suis même prête à parier que ce roman a battu le record des ventes pendant le festival (alors que le livre n’était même pas encore sorti en librairie). La seule chose que je savais à propos de ce livre, c’est qu’il parle de rugby ! Je ne suis pas une fan de sport en général mais j’avoue avoir un faible pour cette discipline et pour ceux qui la pratique 😉

 

Dans cette histoire, on fait la connaissance de Nick, un joueur de rugby professionnel qui joue en petite division. Toute sa vie, il l’a passé sur un terrain, avec un ballon dans les mains. C’est un joueur né, une étoile montante de ce sport en Angleterre. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme « la fusée ». Il n’est peut être pas le capitaine de son équipe, mais sa présence est inestimable, sans lui, il n’y aurait pas de victoire. C’est d’ailleurs pour cette raison, qu’il a été recruté par une équipe de première ligue, pour jouer dans la cour des grands. 
Lors de son dernier match avec son équipe, Nick tome soudainement à la renverse alors qu’il était prêt à marquer le dernier essai qui leur aurait fait remporter la victoire. Le drame de sa vie se déroule alors sous ses yeux : son talon d’Achille n’a pas tenu le coup et s’est rompu. Pour lui c’est simple, sa carrière est terminée ou tout ce pour quoi il s’est battu toute sa vie, c’est maintenant envolé. Après une chirurgie très lourde pour le remettre d’aplomb, il réussi à retrouver sur le terrain, mais il n’est plus capable de jouer comme avant. C’est à ce moment là, qu’il fait la connaissance d’Anna, une psychologue du sport, tout droit venue de New York, pour essayer de le refaire prendre confiance en lui et en ses capacités. Mais elle va se rendre compte que quelque chose cloche avec Nick et toute sa vie va en être bouleversé. Pas seulement la sienne mais celle d’Anna également. Ce relever après de pareilles blessures n’est pas chose aisée, et Anna et Nick en savent quelque chose, s’ils avaient su, ils auraient agit différemment …

 

Je reconnais avoir eu un peu de mal au débout de ma lecture à me familiariser avec l’emploi de la troisième personne. J’ai souvent l’habitude de lire des romans écrient à la première personnage, avec les pensées en direct du personnage principal avec ses réactions et ses émotions. Je trouvais que cette façon de raconter l’histoire mettait un peu de distance entre les personnages et le lecteur et je n’arrivais pas vraiment à m’attacher à Nick. Mais après quelques chapitres, je n’ai plus du tout été dérangée parce que j’ai enfin pu rentrer pleinement dans l’histoire.

 

J’ai donc eu du mal à me familiariser avec Nick pour la simple et bonne raison qu’au début du roman, il apparait comme un homme fier, robuste, battant, à qui tout réussi. Il est comme un demi-dieu qui aurait écopé de la grâce divine. Et puis au fur et à mesure, ses murs tombent et il commence enfin à ses dévoiler tel qu’il est. Un être humain normal avec ses faiblesses, ses doutes, ses peurs et surtout ses espoirs déchus. Il m’apparaissait enfin comme un personnage, un homme à ma portée. Et c’est à ce moment-là, que j’ai pu (comme à chaque fois) tomber amoureuse. Ce mec est juste PARFAIT ! Et que toutes celles qui me jurent le contraire soient exilées ! Il est ce beau gosse ténébreux, sensible et sincère avec un coeur aussi grand qu’un terrain de rugby et en manque d’amour. N’importe quelle fille se damnerait pour avoir un homme aussi protecteur et aimant que lui dans sa vie. Moi la première !

 

Anna est un personnage vraiment important puisque c’est elle qui va redonner à Nick sa joie de vivre et son envie de jouer à nouveau. Mais elle aussi traine quelques casseroles. Elle est la « Madame tout le monde » qui illumine une pièce dès son entrée. Elle est cette femme que je rêverait d’être, sûre d’elle, confiante, audacieuse et pourtant meurtrie. Ensemble, ils forment un couple éclectique et pourtant touchant parce que chacun balance les faiblesses de l’autre. Ensemble ils font ressortir ce qu’il y a de meilleur en eux-même. Ils sont comme le Yin et le Yang, fait pour être ensemble. Est-ce que je jalouse un couple imaginaire ?! Totalement ! Mais laissez-moi continuer de rêver encore un peu !

 

Le résumé n’a pas menti, il est question de rugby de A à Z. J’ai appris beaucoup de choses très intéressante sur ce sport et surtout j’en ai eu une image de l’intérieur. Pas comme un supporter qui va se rendre à un match, mais comme un joueur qui joue sur le terrain. La préparation physique, mentale, les entrainements, la musculation, les séances de kiné, les récupérations, j’ai vécu tous ces évènements en même temps que les joueurs et j’ai adoré. Ils sont des athlètes à part entière qui pratiquent un sport puissant et dangereux où chaque tacle peut entrainer une blessure fatale et la fin d’une carrière.

 

L’auteur, Stuart Reardon, ex joueur professionnel de rugby, a essayé par ce livre de nous transmettre sa passion pour ce sport de contact et a parfaitement, à mon sens, réussi à nous faire rentrer dans son monde. Le petit plus qui fait tout son effet, on lui a donné une place en tant que commentateur de match dans le roman et je trouve que cet ajout fait toute la différence parce que cela rend sa voix encore plus crédible !
Ce roman écrit à quatre mains est vraiment puissant, on se prend un souffle d’authenticité en pleine figure et le pire c’est qu’on en redemande. Si au début, j’ai plutôt réservée et sur la défensive, le reste du roman m’a totalement convaincue et la fin m’a époustouflée ! Ce livre n’est pas un coup de coeur, mais il a presque frôlé la perfection. 

 

Je ne peux que vous recommander ce livre rien que pour l’expérience qu’il m’a fait vivre ! Et si vous aimez le rugby ou souhaitez le découvrir c’est encore mieux ! Ne vous laissez pas rebuter par l’emploi de la troisième personne ou par l’alternance des chapitres, parce que, comme pour moi, ce livre va vous étonner !

3 commentaires sur « Invincible de Stuart Reardon et Jane Harvey-Berrick »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s