Viens, on s’aime de Morgane Moncomble

viens-on-s-aime-919328-264-432

 

Auteure : Morgane Moncomble

Editeur : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages : 360

Prix : 17€

Genre : Romance, Drame, New Adult

 

 

Résumé :

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas.

Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle.

Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester.

Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une.

Pas vrai ?

Mon avis :

 

Je tiens à remercier les Editions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

 

Je ne pensais pas qu’un jour, un livre écrit par une jeune étudiante puisse tout remettre en question. Et pourtant, aujourd’hui Morgane m’a obligé à ouvrir les yeux, je n’étais pas prête, et je ne suis pas sûre de m’en remettre.

 

Dans cette histoire on fait la connaissance de Violette, une jeune femme un peu/totalement perchée qui par le plus grand des hasards se retrouve coincée dans un ascenseur, le soir du 31 décembre avec son voisin, Loan, pompier et magnifiquement canon ! De là, naît une amitié défiant toutes limites. Même si Loan est en couple depuis quatre ans, ils deviennent inséparables, ils deviennent les Violan. Leur amitié est passionnelle et fusionnelle et rien ni personne n’est capable de les détacher l’un de l’autre. Jusqu’au jour où Violette demande à Loan de lui rendre le plus grand des services. Est-elle allée trop loin ? Est-ce la proposition de trop ? Leur amitié pourra-t-elle s’en relever ? Après ça, rien ne sera jamais plus comme avant, pour le meilleur comme pour le pire …

 

Il y a des livres que vous lisez juste pour passer un bon moment et que vos oublierez très vite et il y a des livres qui resteront gravés en vous jusqu’à la fin de votre existence. Vosa est LE livre qui guidera ma vie pendant de très longues années. Je n’oublierai jamais mon premier Colleen Hoover (Maybe Someday), je n’oublierai jamais mon premier Amy Harmon (Nos faces cachées) et je n’oublierai jamais mon premier Morgane Moncomble. A partir de maintenant, il se rajoutera à la liste de « Mon livre préféré ». Il m’a bouleversé à tel point qu’il va me falloir du temps avant de pouvoir ouvrir un autre livre et surtout l’apprécier. Comment passer d’une telle histoire à autre chose ? Comment faire abstraction ?

Vous croyez qu’il est possible d’être jalouse d’un personnage de roman ? D’être envieuse de son bonheur ou même de l’amour qu’on lui porte ? Parce qu’en cet instant, je suis terriblement jalouse de Loan parce qu’il a tout ce que j’ai toujours souhaité avoir.
J’aimerai tellement être capable, un jour, d’aimer de cette manière, aussi fort que la lune qui gravite autour de la terre et d’être avec quelqu’un qui en retour m’aime plus que n’importe quoi au monde.
Il y a des livres qui me font me sentir invincible et il y en a d’autres comme celui-là, qui me mettent KO et me donne la force de continuer à croire que l’amour existe, quelque part, qu’il m’attend, que j’y ai droit moi aussi.

 

Avec Vosa, j’ai beaucoup pleuré, de joie mais surtout de tristesse parce que Morgane m’a brisé le cœur à de nombreuses reprises. J’ai pleuré en public, dans le train et dans le métro. La plupart du temps, quand je lis un livre qui me fait monter les larmes aux yeux, j’essaie de faire bonne figure. Mais là, il n’y avait pas de bonne figure qui tienne, j’étais littéralement dévastée et je n’en avais strictement rien à faire que tous les autres voyageurs puissent me juger, parce que mon cœur était en mille morceaux. Je ne voulais pas me cacher, je voulais qu’ils voient tous à quel point ce livre m’a touché au plus profond de moi, je voulais qu’ils sachent qu’il y a des personnes sur cette terre, capables, rien qu’avec des mots de changer les battements de mon cœur. Je n’ai pas eu honte parce que je n’étais pas avec ces autres voyageurs, je n’étais plus dans ce train, mais j’étais avec eux, mes Violan, dans cet appartement, dans ce feu, dans cet ascenseur. Mon cœur s’est brisé à chaque pleur de Violette et à chaque larme échappée des si beaux yeux de Loan.

Je ne crois pas pouvoir vous dire qu’un livre ait déjà réussi à me mettre dans un état pareil. C’est une première. Est-ce que c’est une bonne chose ? Honnêtement, je ne le pense pas parce que maintenant il va falloir que je remonte la pente et que je ramasse les morceaux de mon cœur en miettes alors qu’ils se sont éparpillés à chaque passage bouleversant de ce roman.
Pour la première fois de ma vie, j’ai mal au cœur. J’ai mal au cœur parce que je n’arrive pas à être heureuse d’un happy end. Je ne veux pas les laisser derrière moi. En deux jours, ma vie de lectrice a changé. Vous me croyez mélodramatique, lisez ce livre et on verra qui pleurera le premier.

 

J’ai vécu chacune des émotions de Violette et Loan qui m’arrivait comme un coup de poing à l’estomac. J’ai eu mal à chaque retournement de situation, j’ai eu envie de hurler à chaque fois qu’il partait sans se retourner et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps quand tout s’est terminé. Je ne veux pas dire au revoir, pas cette fois. Parce que Morgane Moncomble m’a fait ressentir un trop plein d’émotions que je ne suis pas capable de gérer. Toutes ces émotions que je gardais bien profondément enfouies en moi pour m’éviter de devoir regarder ma vie en face. Elle a mis le doigt sur des vérités bien cachées que je refusais d’admettre. Elle m’a fait me remettre en question. Et je me suis pris une énorme gifle. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps et maintenant je me sens vidée et j’ai froid.

 

Un petit mot pour toi, Morgane si tu passes par là. J’ai discuté avec toi il n’y a pas si longtemps de ça et tu m’as dit ne pas être capable de relire ton premier roman parce que tu ne le pensais plus assez bon. Sache que ce livre, qui pour toi ne mérite plus que tu t’y attarde, a révolutionné ma vie. Alors merci du fond du cœur pour cette histoire bouleversante, ces personnages tellement attachants, pour leurs réflexions sur le sens de la vie, pour cette amitié que tu m’as rappelé être essentielle et pour cet amour auquel tu m’obliges à croire encore. Merci pour ce bon coup de pied aux fesses, pour ces larmes que je refusais de faire couler depuis des mois. Merci, car entre tes mots, j’ai enfin réussi à me sentir vivante ! Une chose est certaine Morgane, ne t’arrête jamais d’écrire parce que tu as un don et une longue et brillante carrière d’auteure qui t’attend !

 

Chacun apprécie un livre en fonction de ce qu’il lui apporte. On peut l’aimer, l’adorer, le détester ou lui être totalement indifférent. Je vous dis souvent (très souvent) que j’ai adoré un livre et que par conséquent je ne peux que vous le recommander. Mais celui-là est différent. Il m’a laissé dans un état d’hébétude encore jamais vu, il m’a coupé le souffle. Si j’avais su, je crois que j’aurais refusé de le lire, parce que je n’étais pas prête à ce qu’il remette tout en question de cette manière. Mais si vous vous sentez prêt pour un tel ras de marrée d’émotions, alors foncez ! Mais soyez prévenus, que la boite de mouchoirs et le chocolat ne soient pas trop éloignés parce que la déprime post Vosa n’est pas loin !

Je vais donc aller soigner mon petit cœur meurtri à coup de cuillères de Nutella en attendant d’être capable de les laisser derrière moi pour aller de l’avant et lire autre chose !

 

Vers de nouvelles aventures (obèse mais prête !).

2 commentaires sur « Viens, on s’aime de Morgane Moncomble »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s