Le grand nord – Ancrage de Sarina Bowen

Processed with VSCO with hb1 preset

Auteure : Sarina Bowen

Editeur : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages :

Prix : 17€

Genre : Romance, New Adult

Résumé :

Jude a tout perdu un jour de printemps, lorsqu’ au volant de sa voiture, il a percuté un pommier tuant un homme. Ancien détenu qui soigne sa toxicomanie, il n’a d’autre issue que de retourner dans sa ville de Colebury dans le Vermont, seul endroit où il peut trouver du travail.

Après une absence de trois ans, Sophie est stupéfaite de la réapparition de l’homme qui a tué son frère et brisé son coeur. Elle mesure aussi combien le voyou qui était amoureux d’elle a changé. Jamais il n’aurait fait du bénévolat dans les cuisines de l’église. Mais dans une petite ville où l’amour interdit est une loi en soi, personne ne tolérerait que Sophie et Jude se remettent ensemble, encore moins le père de Sophie qui se trouve être chef de la police.

Tout s’oppose à leur amour. Un amour impossible autorise-t-il l’espoir d’une seconde chance ?

Mon avis :

Je tiens à remercier les Éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

Je voudrais tellement pouvoir relire certains livres comme pour la première fois, et celui-ci en fait partie …

Je n’ai plus qu’un mot à la bouche depuis quelques jours : Ancrage ! Et pourtant, il en fallait beaucoup pour remplacer « Amertume » dans mon petit cœur. Mais c’est maintenant chose faite, sans plus aucune hésitation.
J’avais trouvé le premier tome totalement renversant mais le second dépasse totalement mes espérances ! Je suis vraiment heureuse d’avoir trouvé une autre auteure capable de me déclencher des coups de cœur à tous les coups.

Dans cette histoire, on retrouve mon Jude préféré qui après être resté trois ans en prison pour homicide involontaire, quelques semaines en cure de désintoxication et plusieurs mois dans la ferme des Shipley pour se remettre d’aplomb, se retrouve finalement livrer à lui-même et obliger de retourner chez son père, dans sa ville natale, là où tous ses ennuis ont commencé. Il retrouve son père a qui il n’a pas parlé depuis sa seule et unique visite en prison, complètement imbibé d’alcool et totalement incapable de gérer convenablement le garage automobile qu’il possède. Les tentations sont là à chaque coin de rue, anciens dealeurs, anciennes connaissances, les planques où il cachait ses substances mais surtout, elle, cette fille qui a été la seule et unique amour de sa vie. Elle était supposée être à New-York pour faire carrière à Broadway, mais la voilà, ici dans cette petite ville du Vermont, trois ans après son départ. Pendant des semaines Jude va raser les murs, faire profil bas et continuer sa vie sans dérapage et incartade. Pour pouvoir tenir le coup un peu plus chaque semaine, il se rend tous les mercredis soir, dans une église, à une réunion des narcotiques anonymes. Il tombe un soir sur le prête qui lui demande de venir lui prêter main forte pour la préparation de la soupe de charité hebdomadaire. C’est à ce moment-là que les ennuis commencent pour Jude parce que Sophie est là aussi, belle comme le jour et resplendissante. Cette rencontre va le précipiter dans sa chute. Grâce à elle, il va pouvoir enfin mettre une croix sur son passé et aller de l’avant, mais pas avant d’en baver un maximum. Quel est le prix à payer pour l’amour ? Et au point où il en est, Jude est-il prêt à payer le prix fort ?

Depuis le premier tome, je gardais Jude du coin de l’œil parce qu’il avait ce petit air énigmatique que j’avais hâte de percer à jour. Autant vous dire que je n’ai pas été déçue.
On comprend mieux ce Jude qui parlait si peu au début et qui cachait en réalité son manque et son mal-être sous son mutisme. Il est en réalité, un homme incroyablement doux qui a malheureusement fait de mauvais choix.
Sophie est une fille pétillante et pleine de charme avec une voix à nous tirer les larmes. Vous vous rappelez que je vous ai dit que Jude est allé en prison pour meurtre ? Et bien celui qu’il a accidentellement tué dans un accident de voiture, c’était son frère.

Alors récapitulons : Jude et Sophie étaient en couple et fou amoureux à l’époque du lycée. C’est à cette même époque que Jude est devenu accro aux drogues dures. Le frère de Sophie c’est retrouvé dans la même voiture que Jude un soir où il était particulièrement défoncé et suite à une erreur de conduite, Gavin est décédé.
Depuis le décès de son frère, la mère de Sophie est restée dans un état léthargique assez avancé. C’est pour cette raison qu’elle a dû abandonner son rêve de comédie musicale pour rester auprès d’elle et prendre à seulement 18 ans, la responsabilité du bon fonctionnement de son foyer : course, ménage, repas etc etc. Son père, lui, est quasiment absent, chef de la police, il préfère passer son temps enfermé dans son bureau ou au poste plutôt qu’avec sa famille. Il faut dire aussi qu’il idolâtrait son fils et que sa fille sortait à l’époque avec l’homme qui l’a tué … Donc autant vous dire qu’il voue maintenant une haine apocalyptique au seul enfant qui lui reste ! Y’a mieux pour commencer dans la vie, vous ne croyez pas ? Donc Sophie en est là, bloquée dans une ville qui ne fait que lui rappeler la tragédie qui a bouleversé son équilibre et incapable de quitter sa famille qui est on ne peut plus dysfonctionnelle. Mais le retour de Jude va peut-être tout changer …

Ce que j’ai particulièrement apprécier dans ce tome, c’est l’alternance des chapitres qui m’a vraiment permis de m’attacher aux personnages mais surtout de m’identifier à eux.
A chaque nouveau chapitre, on connait l’état du manque de Jude manque sur une échelle de 1 à 10 et le mood musical de Sophie.

Je ne sais pas exactement la raison pour laquelle je me suis autant attachée à cette histoire et à ces personnages, mais ce roman m’a prise aux tripes ! J’étais incapable de décoller mes yeux de ce roman, de faire autre chose que de parcourir ses pages et de reprendre ma vie normalement. Il m’en fallait plus, toujours plus et quand j’ai fini par achever ce roman, j’ai été à cette minute, malheureuse comme les pierres … Qui aurait envie qu’un coup de cœur prenne fin ? Certainement pas moi !
La plume de Sarina Bowen a tout ce qu’il y a de plus addictif. Elle nous force à garder la tête plongée entre les lignes, dans l’impossibilité d’en décoller les yeux quelques secondes ! Pour tout vous dire, j’étais assise dans le métro sur le chemin de mes cours et j’ai failli y rester, ne pas descendre à mon arrêt, rater mes cours, uniquement pour pouvoir continuer ma lecture ! Et en 23 ans de vie sur cette terre, c’est bien la première fois qu’il m’arrive une chose pareille, et pourtant j’ai lu tous les Colleen Hoover !

Ce roman avait quelque chose de différent, qui m’a fait monter les larmes aux yeux, de joie et de tristesse. Je crois que je suis tombée amoureuse de Jude à la seconde où j’ai lu le début du premier chapitre ! J’étais déjà éprise par son honnêteté, sa force de caractère à toute épreuve et son envie incommensurable de s’en sortir ! Il m’a touché par son authenticité et il est pour moi l’un des personnages les plus complexes de la littérature Young Adult !

J’ai vraiment beaucoup de mal à vous exprimer ce que je ressens parce que c’est un peu le bazar dans ma tête, tout n’est que marshmallows d’amour et il m’est difficile de vous dire clairement ce que je ressens. Jude est comme ça, à penser à 100 à l’heure, de manière un peu confuse et mélangée et toujours en vitesse supersonique et cette lecture m’a transmis ça. Pour quelle raison ? Je n’en sais rien, mais c’est surement le pouvoir de la plume de cette auteure, de mettre nos sens et nos sentiments sans dessus, dessous ! Mais je ne regrette rien, bien au contraire !

J’espère que j’ai réussi à vous convaincre qu’il FAUT ABSOLUMENT lire cette saga, ce deuxième tome tout du moins, qui est ma révélation de l’année 2018. Il est extraordinaire ! Je n’ai pas souvent eu de tel coup de cœur mais toutes celles que j’ai croisé au festival New Romance de ce week-end pourront vous dire que j’ai rabâché les oreilles de tout le monde avec « Ancrage ». Il m’arrive d’être un peu en boucle parfois, mais quand j’aime, je ne fais jamais semblant ! Une chose est sûre, celui-ci je ne risque pas de l’oublier !

Faites-moi confiance, sur ce coup-là, je suis certaine d’avoir raison 😉

3 commentaires sur « Le grand nord – Ancrage de Sarina Bowen »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s