You Kill Me Boy de Tina Ayme

temp

 

Auteur : Tina Ayme

Edition : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages : 560

Prix : 17€

Genre : Romance, Drame, Young Adult

 

 

Résumé

Entre amour passionnel et déchirement, Lexie et Austin découvriront les élans et les douleurs d’un amour sans limite. Lexie est une jeune lycéenne brisée. Elle a perdu son meilleur ami et unique amour dans un accident de voiture alors qu’elle conduisait. Après qu’elle a tenté de noyer sa culpabilité dans les soirées et les drogues, son père lui impose un ultimatum.

Entre un internement en maison de repos et un séjour chez sa grand-mère, Lexie choisit la seconde option et retourne à Mary Island, sur les traces de sa mère décédée. Mais alors qu’elle commence à remonter la pente, le destin décide de la mettre sur le chemin d’Austin. Jeune homme sombre, arrogant, caractériel et bien trop attirant pour que Lexie ne tombe pas dans ses filets. Les étincelles créées par leurs deux caractères incandescents allumeront un brasier qu’il leur sera bien difficile d’arrêter.

 

Mon avis : 

 

Je remercie les Editions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

 

Je n’ai pas souvent eu l’occasion de lire des livres de la French Team de Hugo New Romance et celui-ci promettait de belles choses, un résumé alléchant, des personnages attachants et une histoire d’amour dégoulinante de beaux sentiments. Malheureusement pour moi, qui attendais beaucoup de ce roman, j’en ressors extrêmement déçue. Je ne sais pas exactement pourquoi la magie de ce livre n’a pas fonctionné sur moi, mais après des semaines de lecture (j’ai bien mis un mois à demi à le lire), je termine ce livre sur les genoux et presque dégoutée … Beaucoup de choses m’ont déplu, d’autres m’ont dérangé. Du point de vue de l’histoire en générale, je n’ai pas grand-chose à dire, elle était digne d’une New Romance, par contre j’ai eu de gros problèmes avec les personnages … En quelques années mon style littéraire a changé et surtout, moi, j’ai muri et évolué. Maintenant ce genre de personnages me dérangent, j’ai envie rencontrer des personnages matures et réfléchis et avec ce livre j’ai eu droit à tout le contraire. Je vais tout vous expliquer, mais d’abord écoutez ce que j’ai à vous dire.

Je n’ai pas l’habitude de faire ce genre de chronique pour la simple et bonne raison, qu’un livre, pour moi, n’est jamais en tout point négatif. J’arrive toujours à lui trouver quelque chose d’agréable, pour surtout me dire que j’ai bien fait de continuer ma lecture. Malheureusement là, je n’y arrive pas. Je vais vous expliquer les raisons qui me poussent à ce choix en essayant de vous donner mes arguments. Sachez que chaque lecteur a une vision très personnelle et très subjective, ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé ce livre, que vous ne pourrez pas l’aimer non plus. J’ai ma façon de voir les choses et j’ai surtout des idées très arrêtées. Rien ne vous empêche de prendre en compte mon opinion, mais rien ne vous empêche non plus de vous faire votre propre avis et de donner une chance à ce livre pour voir ce qu’il a dans le ventre. Ces défauts pourraient tout aussi bien se transformer en qualité pour chacun d’entre vous. Alors gardez votre esprit ouvert et ne jugez pas trop vite ! Ce livre n’est en aucun cas mauvais, il n’est juste pas fait pour moi.

 

A tout juste 17 ans, Lexie commence mal dans la vie, les deux personnes qu’elle aimait le plus au monde sont toutes les deux décédées. Alors qu’elle n’était qu’une enfant, sa mère s’est suicidée et elle a été envoyé chez son père, un étranger qu’elle n’a jamais connu.
Et alors qu’elle avait repris le cours de sa vie, un évènement a fait voler son monde en éclat. Alors qu’elle était au volant de sa voiture, elle a percuté un arbre qui était tombé sur la route. Son petit ami, n’en est pas sorti vivant et après des mois passés à l’hôpital, les cicatrices sur sa jambe et les dommages provoqués à ses ovaires sont irréversibles. Depuis ce soir-là, Lexie fait tout pour fuir sa vie et surtout fuir celle qu’elle est devenue. Il était son roc, sa force de vivre, son amour et son meilleur et pourtant elle l’a tué. Pour alléger son chagrin, elle se réfugie dans l’alcool et la drogue. Son père qui ne supporte plus de la voir foutre sa vie en l’air lui pose un ultimatum : un séjour en rehab ou partir vivre chez sa grand-mère qu’elle n’a plus vu depuis 11 ans jusqu’à la fin de l’année scolaire. La réponse est claire, plutôt mourir que d’aller en établissement spécialisé.
La voilà donc partie pour une nouvelle vie, loin de tous ses souvenirs qui la hantent. Elle retrouve sa grand-mère, complètement folle-dingue et son oncle adoré. Alors qu’elle commence à retrouver un semblant de normalité, elle fait une malencontreuse rencontre le jour de sa rentrée : Austin. Un brun ténébreux, tatoué jusqu’au bout des ongles et possédant un charme magnétique. Mais entre eux c’est l’amour et la haine et la guerre, les trois en même temps ! Et la couverture dit vrai, « alors qu’elle veut se reconstruire, lui pourrait la détruire ».

 

Puisqu’il s’agit d’une romance, je ne vous spoile rien en vous disant qu’ils vont tomber fou amoureux l’un de l’autre. Elle est une fille brisée, qui a honte de son corps et qui se cache des autres pour essayer de passer inaperçue. Lui, est son total opposé, il est exubérant, son corps est devenu sa toile et son profil atypique fait tourner quelques têtes. On dit que les opposés s’attirent, dans leur cas la légende dit vrai. Mais ce que la légende ne dit pas, c’est tous les sacrifices auxquels il faut consentir pour pouvoir se faire pleinement accepter par l’autre. Lexie et Austin en ont fait les frais.

En réalité, je crois que l’auteure veut nous donner l’impression que leur amour les pousse à se déchirer et à se haïr. Parfois l’amour est un remède, dans leur cas, il s’agit plus d’une malédiction. Si l’auteure en était restée là, je pense que j’aurais pu adorer cette histoire, mais malheureusement la jeunesse des personnages a tout gâché.
Lexie est une fille qui d’apparence est assez mûre pour son âge et qui a la tête sur les épaules, pourtant elle est la première à prendre des décisions hâtives et irréfléchies, à partir en claquant la porte, à agir et regretter ensuite, à pleurer pour des broutilles. Elle refuse toute discussion et préfère bouder dans son coin. Et au final, en restant camper sur ses positions, elle passe, à mon avis, à côté du bonheur. Il lui aurait suffi d’une discussion, d’une parole pour tout comprendre, mais son entêtement aura eu raison de leur relation. Je l’ai trouvé très immature.

Austin lui fonctionne dans un tout autre style. Sous ses airs de mauvais garçon se cache un cœur tendre et une âme en manque d’amour. Mais sous cette gueule d’ange, se cache, bien tapi dans l’ombre, le plus monstrueux démon. Plusieurs fois, il est passé du calme reposant à la plus grande des colères, à en devenir blessant, insultant et un peu violent sur les bords. Au lieu de penser avec son cerveau, il pense avec ses poings. Et d’ailleurs lui non plus n’est pas très fan des discussions.

Alors voilà nos deux tourtereaux, incapables de s’aimer de la bonne façon, qui se déchirent alors qu’ils brulent d’amour l’un pour l’autre. Je pense surtout qu’ils ne savent pas comment s’aimer.
Malheureusement, j’ai eu l’impression qu’ils passaient leur temps à s’excuser auprès de l’autre pour leur comportement. Ils ont passé leur temps à se quitter et à se remettre ensemble et vice versa. Et à la fin, cette redondance devient lassante. J’ai déjà eu du mal avec les « je t’aime, moi non plus » dans After, et dans celui-ci c’est la même chose.
Certes les personnages sont au lycée mais rien n’empêche un lycéen de pouvoir réfléchir avec son cerveau. Maturité ne rime pas uniquement avec âge adulte.

 

Parlons maintenant de l’auteure et de sa plume. Comme je le disais au début de cette chronique, j’ai beaucoup aimé le synopsis du livre et je me suis facilement laissé entrainer dans l’histoire. Le style de l’auteur est plutôt simple mais sans fioriture, elle va droit au but pour nous raconter l’histoire au plus proche de la vérité. Malheureusement là encore, je trouve que certains passages sont trop vulgaires. Je suis partisane du fait que certains mots peuvent blesser plus que des insultes. Et pour moi toute cette vulgarité pèse et alourdie l’histoire.                                                                                                                Un autre petit bémol, la police d’écriture est vraiment toute petite …

 

Voilà malheureusement ce que j’ai pensé de ce livre, j’en ressors déçue parce que je m’attendais à mieux. Mais on ne peut pas toujours avoir un coup de cœur, il faut quelques déceptions parfois pour être capable d’apprécier les prochains bons romans. Je suis d’autant plus triste que je ne voulais pas que ça tombe sur celui-là … Je compte tout de même lire le prochain tome, parce qu’on m’a gentiment glissé à l’oreille qu’il était un peu mieux que le premier, et je me ferai un second avis, je l’espère plus positif sur cette saga.

En attendant je vous laisse là, sur cette note d’espoir. J’espère que ce livre saura vous conquérir. N’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de ce livre, sous ce post ou sur Insta !
Bonne lecture à tous …

 

Ps : après avoir longuement réfléchis, je ne prendrais pas part aux accusions de plagiat contre cette auteure. Que ces accusations soient fondées ou non, j’ai mon propre avis, mais au risque de créer une nouvelle polémique, je le garderai pour moi !

3 commentaires sur « You Kill Me Boy de Tina Ayme »

  1. Je comprend moi je préfère laisser la maison d’édition s’en occuper pour cette histoire de plagiat .. je veux pas y prendre part, si non moi j’ai trop aimé ce roman!! Bien qu’il ressemble beaucoup à After mais j’ai vraiment hâte de lire la suite !! 🦋✨

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s