Ne m’oublie pas de Victoria Stevens

tempAuteur : Victoria Stevens

Edition : Hugo Roman

Collection : New way

Nombre de pages : 380

Prix : 17€

Genre : Romance, Young Adult, Drame

Pour vous le procurer c’est par ici.

Résumé : 

Je me souviens que tu avais toujours raison, même quand je voulais à tout prix que tu aies tort.
Je me souviens des gâteaux que tu cuisinais quand j’étais triste, et des histoires qu’on lisait ensemble auprès du feu. Je me souviens que tu affirmais que même quelque chose d’aussi petit qu’un flocon de neige pouvait changer le monde. Tu me manques maman, mais je me souviens de tout…

À la mort de sa mère, Hazel est envoyée en Australie chez un homme qu’elle connaît à peine, laissant derrière elle tout ce qu’elle a toujours aimé. Mais le soleil, la mer et le sable blond sont bien trop futiles pour consoler sa peine. Jusqu’au jour où elle rencontre Red et Luca, des frères jumeaux qui vivent dans la maison d’à côté. Elle commence à réaliser qu’elle passe sans doute à côté de sa vie. Alors qu’elle tente de se reconstruire peu à peu, elle va comprendre qu’elle n’est pas la seule à lutter contre ses fantômes. Mais peut-elle accepter si facilement qu’un coeur brisé peut parfois guérir ?

Mon avis :

Je voudrais remercier les Editions Hugo Roman pour ce tout premier envoi qui débute à merveille notre nouveau partenariat !

Parmi tout le programme fabuleux des nouvelles sorties de ce début d’année, je ne regrette absolument pas d’avoir choisi celui-là. Il m’a beaucoup aidé, à comprendre et à accepter certaines choses. Moi aussi, j’ai perdu quelqu’un très récemment et je continue encore de penser que je ne pourrais jamais reprendre ma vie complètement là où je l’ai laissé quelques secondes avant sa disparition. Il y a une chose que je refusais de voir jusqu’à maintenant : je ne suis pas obligée d’être la même, foncièrement et indubitablement heureuse, il faut juste que je trouve ma propre version du bonheur, peu importe qu’il soit chaotique et désordonné. Tout ce qu’il faut faire c’est réapprendre à sourire (ce n’est pas LA solution mais c’est un moyen de s’en sortir) ! D’autres souffrent, d’autres ont souffert et d’autres finiront par souffrir un jour, et il faudra tous, qu’on reprenne notre vie, que le soleil décide de se lever ou pas. Un dernier mot et ensuite je passe à quelque chose de beaucoup plus léger ! Une phrase m’a beaucoup touchée et d’ailleurs je la garderai toujours à l’esprit quelque part « On sait aussi que dans la vie, il existe des épreuves plus dures que la mort ». Même s’il m’est difficile de l’avouer, d’une certaine manière, elle a raison. Après libre à chacun de lui donner la signification qu’il souhaite pour se permettre d’avancer … Mais au fond, cette phrase n’est autre que la vérité la plus crue et la plus cruelle et quoi qu’il arrive il faut s’y faire !

J’ai fini mon laïus qui ne vous intéresse probablement même pas, mais il était important pour moi de vous en parler ou tout simplement de l’écrire, j’espère que vous ne m’en voulez pas !

On passe à l’histoire. Hazel a 17 ans quand elle rencontre son père pour la première fois et pas de la meilleure manière qu’y soit. Il est venu la chercher en Angleterre pour l’emmener avec lui en Australie. Pendant toute sa vie, Hazel s’est occupée de sa mère, mais maintenant elle n’est plus en mesure de le faire. Aussi difficile que cela soit, Hazel doit lâcher prise et recommencer une nouvelle vie ailleurs, même si ce n’est que temporaire. Après avoir emménagée en Australie, elle fait la rencontre de Red, sur la plage, juste devant sa maison, très tard dans la nuit. Et à partir de là, ils deviennent les meilleurs amis du monde. Red est un artiste vraiment très doué, un ami formidable et une personne extraordinaire, mais rien n’est possible entre eux puisque que Red est gay. Plus tard, après avoir intégrée son nouveau lycée australien, Hazel fait la connaissance de Maddie et d’Hunter, un coup de foudre amical en quelque sorte. Et à 4, ils deviennent inséparables. La seule ombre au tableau, Luca, le frère jumeau de Red. Luca est un écorché vif, un maltraité par la vie, qui depuis l’année précédente s’est replié sur lui-même, incapable de reprendre le cours de sa vie d’avant. Et tout le travail de ce magnifique petit groupe va être de redonner à Hazel et Luca le courage et la force de sourire à nouveau (pour de vrai, avec les dents et tout et tout, en y croyant vraiment).

« En attendant, elle devait encore apprendre à aimer, faire confiance, pardonner, s’ouvrir, s’accrocher et lâcher prise, mais il fallait continuer. Avancer et redoubler d’efforts. Ainsi allait la vie, et cette vie c’était la leur, la sienne ».

Si vous n’avez toujours pas compris, j’ai adoré cette histoire que j’ai dévoré en seulement quelques jours alors que je devais travailler mes cours. Impossible pour moi de lâcher ce livre, mes personnages adorés et tellement attachants. Cette histoire est magnifique en plus d’être touchante et bouleversante. L’auteur aborde des sujets vraiment difficiles tels que la mort, la maladie, la séparation et l’éloignement mais elle aborde aussi des sujets qui sont des médicaments du cœur comme l’amour, l’amitié, la famille. Ce livre est en fait un amoncellement de sourires qui viennent du plus profond de nous même !

J’ai souvent eu la larme à l’œil ou le sourire aux lèvres. La plume de l’auteur est douce et légère pour nous permettre d’avancer, peu importe le rythme, avec prudence dans son monde pas tellement parfait. Et j’y replongerai bien ! Ce livre est une magnifique histoire de vie, tellement émouvant et attendrissant. Ce livre est comme une petite boule de coton toute douce dans laquelle on aimerait se plonger et vivre pour l’éternité !

Donc encore une fois j’ai adoré ce livre, sa finesse et sa morale. Je pourrais vous en parler encore pendant des centaines de lignes mais il faut bien que je termine ma chronique quelque part et je vais terminer sur une note d’espoir :

« Avec le temps, on apprend à se lever chaque matin et à tenir jusqu’au soir, on continue d’avancer même quand le cœur n’y est pas, et un jour, enfin, la douleur s’amenuise et devient peu à peu supportable ».

Alors lisez ce livre, pour sa douceur, son romantisme, pour son histoire poignante, pour tout ce que vous voulez, mais donnez-lui une chance de conquérir votre cœur et de vous donner une raison de guérir vos blessures !

Encore une fois merci à Hugo Roman et merci à Victoria Stevens pour ces mots et cette histoire !

13 commentaires sur « Ne m’oublie pas de Victoria Stevens »

  1. Coucou! Il a l’air tellement bien ce livre! J’ai adoré que tu nous donnes ton ressenti personnelle sur ce que toi ça t’apporte cette lecture, je trouve que c’est aussi important de nous transmettre tout ça à travers ta chronique
    Des bisous 😘😘

    J'aime

    1. Oh merci beaucoup ça me fait vraiment très plaisir parce que j’ai beaucoup hésité sur le type de chronique que je devais écrire … Et puis finalement je me suis lancée !! Je suis contente qu’elle te plaise parce que j’avais quand même un peu peur qu’elle soit à côté de la plaque !! Donc merci pour ton encouragement et tu devrais réellement lire ce livre, il est génial 🙂 Gros bisous 😘

      Aimé par 1 personne

      1. Avec grand plaisir! Tu as vise juste à mon avis, cela donne beaucoup plus d’importance et de profondeur à ta chronique je trouve! Moi c est tout ce que j’aime dans une chronique retrouver ce que le lecteur a ressenti en lisant un livre
        Oui je le lirais c est certain 😍❤️

        Aimé par 1 personne

      2. Alors vraiment merci du fond du cœur parce que c’est exactement ce que je voulais faire passer comme message ! Tu viens de refaire ma journée !!! J’avais peur de ne pas assez parler de l’histoire, ou de laisser tout une partie du livre de côté en ne parlant pas beaucoup des personnages ou autre ! Alors merci 😘😘 et j’ai hâte d’avoir ton avis !

        Aimé par 1 personne

      3. Avec grand plaisir! Sincèrement tu as vise totalement juste! Contente d’avoir pu refaire ta journée! Je débute dans les blogs et tout mais personnellement c’est ce que j’aime faire donner mon ressenti car je trouve vraiment que l’on peut donner et transmettre encore plus l’envie de lire un livre à notre lecteur grâce à nos émotions et sentiments!
        Je te le donnerais 😘😘

        J'aime

  2. Waouh… En lisant le résumé je me suis tout de suite dit que ce roman allait redonner de manière très dure pour toi. Je suis agréablement surprise de savoir que cette histoire a été plutôt réconfortante pour toi, j’avais peur qu’elle te fasse encore plus de mal.
    Je ne connaissais pas ce roman et je te remercie d’en avoir si bien parler. Tes confessions sont tellement touchantes… Je crois que tu sais déjà que j’ai beaucoup d’admiration et de tendresse envers toi. Je te remercie de partager autant de belles choses avec nous, tu n’es pas obligée mais tu le fais avec le coeur et c’est hyper touchant !
    J’avoue que je n’ai perdu qu’une seule personne proche, mon grand père, mais il était très malade et avait perdu la tête donc je ne le connaissais pas vraiment. J’ai pleuré et j’ai eu le coeur en miettes alors je n’imagine pas ce que ça doit être pour des êtres qu’on aime plus que tout. Du coup je me demande si il faut que je lise ce livre ou non… c’est étrange mais je pense que je serai mal à l’aise dans le sens où je trouve que ces histoires sont importantes pour les personnes qui se sentent concernées. N’ayant pas vécu de perte douloureuse, je ne comprendrai pas tout et ça me gêne. Je ne veux pas essayer de comprendre ce que ça fait, je trouve ça presque irrespectueux envers ceux qui le vivent…
    Bref j’arrête de t’embêter !
    Je t’embrasse fort ma belle ❤️

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s