Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi de Caitlin Moran

IMG_0375

 

Auteur : Caitlin Moran

Edition : Flammarion Jeunesse

Nombre de pages : 189

Prix : 13e

Genre : Jeunesse

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

« On ne peut pas écrire un livre en un jour ! »

Résumé :

Je me suis assise à dix heures du matin avec une tasse de chocolat et un sandwich à la confiture, pour commencer à écrire la première page. Quand j’ai relevé la tête, il était 11h04. Je n’avais rempli que deux pages. Imaginant que pour produire des mots, il fallait me fournir en énergie, je me suis fait trois autres sandwichs. Quand j’ai relevé la tête, éblouie comme une chouette, épuisée par l’effort, les doigts collants de confiture, il était 11h47.J’avais écrit 101 mots. J’ai commencé à comprendre que mon plan, qui était d’écrire entre quinze et trente livres par an, avait besoin de quelques ajustements. J’ai fini d’écrire mon livre deux ans plus tard.

 

Mon avis : 

Un grand merci aux éditions Flammarion pour l’envoi de ce roman !

Je préfère vite rentrer dans le vif du sujet et ne pas tourner 150 ans autour du pot … Je n’ai malheureusement pas aimé ce livre, enfin autant dire que n’en pas franchement compris le sens ou alors je suis passée à côté …

Le résumé était pourtant très prometteur et à la lecture du premier chapitre, j’étais super emballée !! Et puis je suis passée au chapitre deux et là : déconfiture..

Dans le premier chapitre, l’auteur nous raconte l’histoire de son livre, non pas son résumé, mais la naissance de son idée jusqu’à sa publication, ses réussites, ses échecs, ses déboires et ses doutes. Mais le chapitre suivant est consacré à l’histoire elle même, celle que l’auteur a écrite et qui maintenant grâce à ce livre, est publiée.

Alors je ne vois pas franchement où est le rapport avec le titre : « Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi » … Je suis sincèrement navrée d’être aussi catégorique, mais c’est vrai que sur ce coup là, je suis perdue.

Au chapitre deux, on entre de la famille un peu loufoque et totalement fauchée des Narmo, où Morag l’ainée de la fratrie composée de 5 enfants, décide un beau jour d’être scolarisée à la maison. Toute la famille se retrouve un peu chamboulée et surtout se retrouve à devoir se supporter tous les jours, tout le temps, sans interruption. Les parents tentent tant bien que mal d’organisent une sortie « éducative » au zoo qui malheureusement tourne en eau de boudin, une chasse au eaux pour Pacques qui se retrouve tuée dans l’œuf et une fête de Noël pas tellement plus reluisante non plus !

L’histoire en elle même est plutôt drôle et bien écrite mais je suis tellement restée focaliser sur ce premier chapitre que je n’ai pas réellement pu rentrer dans l’histoire … c’est de ma faute, mais je voulais tellement avoir une explication à ce titre pour moi très énigmatique, que je suis restée en surface. D’ailleurs je n’ai toujours pas trouvé d’explications logiques à ce titre.

Je suis la première déçue, j’attendais tellement de ce livre, le résumé était vraiment très alléchant.

J’espère que l’histoire sera une réussite pour vous et que vous ne ferai pas comme moi. Passez au delà du premier chapitre, ne restez pas focalisez sur le titre, ne cherchez pas à trouvez d’explications logiques et profitez juste de l’histoire pleinement et simplement !

Ce livre est vraiment prometteur parce que certaines réflexions sont vraiment drôles, mais j’en attendais un peu plus. Si tout le livre avait été à l’image du premier chapitre, je pense que ce livre aurait pu être un coup de cœur. Mais comme on dit, on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

J’espère que vous aimerez ce roman qui reste avant tout drôle et bien écrit. C’est un livre plutôt court, qui se lit assez vite et qui nous permet quand même de passer un bon moment !

2 commentaires sur « Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi de Caitlin Moran »

    1. Une erreur fatale pour le coup … et de toute façon le premier chapitre qui n’a rien à voir avec le reste de l’histoire c’est déjà se tirer une épine dans le pied ! Surtout qu’entre le premier et le deuxième chapitre il n’y a aucun lien … on passe du coq à l’âne sans aucune explication et c’est vraiment dommage

      J'aime

Répondre à legoutdurisque Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s